Inhumer une urne : ce qu’il faut savoir

cimetière écologique de Niort

@Laura Remoué

Si le défunt a choisi la crémation, l’urne contenant ses cendres peut être inhumée ou ses cendres peuvent être dispersées. Voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous en cas d’inhumation.

Inhumer l’urne dans un cimetière

Dans une sépulture

Il est possible de disposer plusieurs urnes dans une sépulture classique (caveau familial ou inhumation en pleine terre) sans empiéter sur les places réservées au cercueil. Certains caveaux, nommés cavurnes, sont spécifiquement dédiés à l’inhumation d’urnes. Ces cavurnes proposent des espaces de 1 mètre 2.

Combien ça coûte ? Pour inhumer une urne, il faut prévoir les frais d’ouverture et de fermeture du monument funéraire. Ils oscillent entre 300 à 930 € selon l’architecture plus ou moins complexe de la tombe car il est bien évidemment plus facile d’ouvrir une dalle simple qu’une pierre tombale ornée d’une stèle. À ce prix, s’ajoute une taxe d’inhumation (entre 30 et 60 €).

Dans une case du columbarium

L’urne peut être déposée dans un columbarium. Il s’agit d’un long mur de pierre où l’on peut placer les urnes funéraires dans des cases individuelles. Le principe est le même que pour une inhumation en pleine terre.

Selon la loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire, toute commune de plus de 2000 habitants doit en être dotée. L’emplacement en columbarium fait l’objet d’une concession, qu’il faut négocier avec le maire, sur la base d’une période donnée qui peut aller de 15 ans à perpétuité (sur décision du conseil municipal).

Combien ça coûte ? En fonction des communes et des villes, les tarifs des columbariums varient entre 240 à 480 € pour une période de 10 ans et entre 500 à 1 800 € pour 30 ans.

Sur un monument funéraire

Si le caveau familial ne possède plus de place, il est aussi possible de faire sceller l’urne sur le monument. Dans cette perspective, il faut privilégier une urne en granit ou en bronze, réputée plus robuste et résistante face aux intempéries.

Combien ça coûte ? Le déplacement et l’intervention d’un marbrier, à partir de 50 € et des frais de pose.

Urne : choisir un modèle artisanal

Inhumer l’urne sur un site cinéraire

Encore rares en France, les sites cinéraires écologiques vous invitent à inhumer l’urne contenant les cendres du défunt aux racines d’un arbre. Une manière de renouer avec le vivant et d’offrir aux familles des lieux de recueillement verdoyants et apaisants.

Aux arbres de mémoire, en Anjou, les familles ont le choix parmi douze variétés d’arbres (chêne rouge, érable, cerisier du Japon). Le prix : 1 100 € pour un arbre pendant 15 ans, 3 900 € pour 90 ans. Il est aussi possible de privatiser un arbre par famille ou de reposer au pied d’un arbre communautaire. 2 avenue de La Fontaine, 49 070 Beaucouzé ; Tél : 02 41 22 04 54.

Sur le site cinéraire, les Jardins de mémoire, les défunts reposent au bord de la rivière d’Auray, à l’entrée du Golfe du Morbihan. Le nombre d’urnes plantées au pied d’un arbre n’est pas limité. Le prix : 3 700 € l’emplacement et 144 €/an pour les frais d’entretien. Le site est actuellement complet. 19 rue du reclus, 56400 Auray ; Tél : 06 47 62 37 50.

La première forêt cinéraire. Pour ceux qui recherchent la pleine nature, depuis mai 2019, le village d’Arbas, au pied des Pyrénées, a aménagé la première forêt cinéraire de France qui propose des arbres en concession perpétuelle. Le prix : à partir de 625 € pour un arbre, 2 375 € pour un arbre familial (jusqu’à 10 urnes). On y trouve aussi des “arbres lumière” réservés aux enfants de moins de 3 ans et des arbres collectifs, au prix de 550 €. Cime’tree, Tél : 06 86 71 36 80. 

Immerger l’urne dans la mer

Il est possible d’immerger une urne, à condition qu’elle soit biodégradable, à une distance minimale de 3 miles marins (6 kilomètres environ) de la côte et hors des voies maritimes balisées (port, chenal d’accès, parc de culture).

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) propose d’accompagner les familles dans cet ultime moment, si la disponibilité de l’antenne locale le permet, pour un prix allant de 200 à 300 €. Renseignez-vous auprès de la station SNSM locale.

De plus en plus d’entreprises facilitent la vie des familles en leur proposant d’organiser la cérémonie d’immersion ou de dispersion des cendres sur un bateau, avec un marin ou/et un plongeur professionnel. À partir de 400 €. Entre Saint Tropez et Monaco, dans les pertuis Charentais, dans le Morbihan

Inhumer l’urne dans un jardin privé

Inhumer une urne sur le terrain d’une propriété privée est possible à titre exceptionnel. Les formalités peuvent être accomplies par l’opérateur de pompes funèbres ou par vous-même. Pour cela, trois conditions doivent être remplies : la propriété doit être située hors zone urbaine. Vous devez solliciter l’avis d’un hydrogéologue en vous adressant à l’Agence régionale de santé (ARS) et obtenir l’accord du préfet.