Un cimetière sous-marin au large des côtes de Miami

Le premier cimetière sous-marin du monde accueille les cendres de nos défunts

Non, ce n’est pas la mystérieuse cité de l’Atlantide qui se trouve au large des côtes de Miami, en Floride. Ces constructions, à l’allure d’ancienne civilisation, appartiennent au Neptune Memorial Reef, un récif corallien artificiel et tout premier columbarium sous-marin au monde.

Le premier cimetière sous-marin du monde

“Avec Neptune Memorial Reef, on souhaite montrer qu’un récif corallien artificiel peut constituer non seulement une aide à la biodiversité sous marine, un site de plongée magnifique mais aussi un lieu de repos et de recueillement pour les familles.”, explique Jim Hutslar, ancien plaisancier et professeur de plongée à l’origine du projet. Aujourd’hui, ce sont 14 espèces de coraux constructeurs de récifs qui ont rejoint l’écosystème. À la surprise générale, une espèce d’oursin, alors éteinte dans les Caraïbes, a également établi demeure parmi les défunts. “Notre objectif est d’encourager la construction de récit artificiel comme celui-ci à travers le monde.”

À lire : Dispersions des cendres en mer : la ville de Shanghai les finance !

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes


Des sépultures sous la forme d’animaux marins

Pour chaque défunt, une pierre tombale est créée à partir des cendres, d’eau et de ciment. Elle prend généralement la forme d’animaux marins, comme une étoile de mer, un coquillage, un dauphin ou une pieuvre. Les familles peuvent participer à sa confection. Helen, maman de Jorge Luis, a choisi d’inhumer les cendres de son fils au Neptune Memorial Reef. “Je suis heureuse parce que j’ai enfin trouvé ce que son fils aurait voulu mais aussi triste parce que j’étais très attachée à ses cendres.”, a-t-elle expliqué à la BBC après avoir participé à la création de la sépulture. Une petite plaque, avec le prénom et le nom du défunt est également ajoutée afin d’identifier les cendres.

Le jour J, Helen est invitée à se joindre à l’équipage chargé du “déploiement”. Pour se recueillir devant la tombe marine de son fils, elle devra plonger à près de 12 mètres de profondeur. Obtenir une place dans ce cimetière sous-marin coûte entre 1 718 et 3 435 €.

Lire aussi : Des bateaux pour disperser les cendres de nos défunts en mer

1 000 défunts déjà inhumés sous l’eau

Les premières inhumations ont été réalisées avec des cendres funéraires abandonnées. Depuis, ce sont près de 1 000 défunts qui ont déjà rejoint le site, dont le plus vieux plongeur de l’histoire selon le Guinness des records. Mort en 2008, il avait choisi le Neptune Memorial Reef comme dernière demeure. Une fois la construction du site achevée, le cimetière sous-marin devrait pouvoir accueillir 250 000 défunts. La famille Restrepo, pour sa part, a déjà acheté une colonne entière du récif pouvant accueillir 13 défunts afin de reposer tous ensemble au fond de la mer.

Sur le même sujet : 

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires