(VIDÉO) Benoît Gallot : “J’habite au Cimetière du Père Lachaise”

Benoît Gallot est le conservateur du Père Lachaise

Benoît Gallot est le conservateur du Cimetière du Père Lachaise depuis 2018. Sur son compte Instagram, La vie au cimetière, il partage son quotidien au sein du plus grand cimetière parisien. Les aventures des chats, fouines, renards, grives mauvis qu’il photographie sont ainsi découvertes par des milliers de followers. On a eu la chance de passer une matinée à ses côtés.

Cimetière du Père Lachaise : un lieu débordant d’activités

En tant que conservateur du Cimetière du Père Lachaise, Benoît Gallot a plusieurs missions. Chaque jour, il coordonne les agents qui travaillent au sein de ce cimetière de 43 hectares, afin de veiller à son entretien. Il est également chargé de contrôler les quelques 10 000 opérations funéraires qui ont lieu chaque année et d’accueillir les familles en deuil et d’assurer que les touristes (au nombre de trois millions par an !) ne perturbent pas leur besoin de recueillement. “Le plus difficile lorsque l’on est conservateur, c’est de savoir gérer ses priorités”, nous a-t-il confié. Toutefois, la priorité numéro un reste les familles endeuillées”, assure-t-il.

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes


Une profession qui n’a rien d’un hasard

Son appétence pour le secteur funéraire n’a rien d’un hasard ! En effet, Benoît Gallot est issu d’une famille… de marbriers ! Il a grandi à l’étage de l’entreprise familiale, fondée par ses arrières grands-parents qui sera reprise par ses grands-parents puis par ses parents. S’il donne des coups de mains à son père l’été, il n’envisage pas pour autant de prendre la relève. Il se lance dans des études de droits, fait un détour dans la production télévisuelle mais l’expérience est peu concluante.

C’est en passant le concours de la Ville de Paris qu’il se retrouve adjoint au bureau des concessions, dont le bureau est niché au Père Lachaise ! Retour aux sources. Sa carrière dans le funéraire est lancée. De 2010 à 2018, il est en charge du cimetière d’Ivry avant d’être nommé en 2018 conservateur du Cimetière du Père Lachaise où il emménage, avec sa femme et ses enfants. “J’ai un logement sur place parce que le cimetière est ouvert tous les jours. Il peut se passer n’importe quoi alors c’est très pratique.” En exerçant ce métier de conservateur, il aime être au plus près des familles. “Je vis souvent des moments très forts avec les familles. C’est un métier attachant, on se sent utile et on a envie de continuer.”  

Père-Lachaise : les secrets que (presque) personne ne sait

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires