L’urne bâton de marche : pour cheminer une dernière fois avec le défunt

Et si on dispersait les cendres de notre défunt lors d'un pèlerinage ? Avec ce bâton, c'est possible.
Enfant avec un bâton de marcheCrédit : Annie Spratt su Unsplash

 Dans l’escalier de la vie, la dernière marche est une marche funèbre. disait Grégoire Lacroix dans Le penseur malgré lui (2012). L’urne bâton de marche permet de réaliser ce dernier pèlerinage symbolique avec poésie. Grâce à cette urne allongée, on peut disperser les cendres de son défunt en douceur. En effet, elle libère une pincée de cendres à chaque pression sur le sol. Pour le moins insolite, cette invention a la mérite de proposer une autre façon de ritualiser la dispersion des cendres. Les proches pourront ainsi cheminer ensemble sur un parcours lié à la mémoire du défunt. Un lieu symbolique, marquant dans sa vie ou tout simplement qu’il affectionnait. « Le bâton de dispersion a beaucoup de succès auprès des familles dont le défunt était un amoureux de la marche mais aussi celles qui veulent disperser les cendres en pleine nature », explique Estelle Benoist de l’entreprise Funeral stores.

Un bâton de marche pour ritualiser la dispersion des cendres

Une dispersion classique, en ouvrant tout simplement une urne, ne dure qu’un bref instant et seule une ou deux personnes peuvent la réaliser en même temps. La dispersion douce du bâton permet de faire durer ce moment de recueillement et de partage. La famille peut s’échanger des souvenirs du disparu le long du trajet tout comme elle peut s’échanger le bâton. Ainsi, chacun peut participer activement au rituel. Certaines craignent le fardeau de la dispersion, c’est normal. Le fait de le partager peut les soulager. Ce bâton de marche-urne, relativement léger à vide (il pèse environ 500 grammes) contient jusqu’à 3,63 litres de cendres, ce qui est normalement suffisant pour contenir la totalité d’une urne. Plus on appuie fort, plus on libère de cendres. La distance parcourue lors de la dispersion des cendres peut donc varier en fonction de la pression exercée. Les fabricants estiment l’utilisation à 1,5 km ou 600 pas.

Dispersion des cendres dans la nature : des règles strictes

Avant de disperser les cendres en pleine nature, il est bon de rappeler quelques règles. La loi autorise de disperser les cendres dans un espace aménagé à cet effet (cimetière ou site cinéraire) ou bien en pleine nature. La famille peut donc rendre ce dernier hommage en haut d’une montagne, dans une forêt mais pas dans un jardin privé, ni sur une plage.  Suite à la dispersion, il est nécessaire de faire une déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt. L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres sera alors inscrit sur un registre créé à cet effet. Une démarche que peu de familles réalisent et qui permet, pourtant, à tous les proches y compris aux futures générations, d’avoir connaissance de ce lieu de recueillement.

Le way, 250 €.

A lire : Dispersion des cendres : ce qu’il faut savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter