Enterrement d’une personne obèse : cercueil, crémation… que faut-il savoir ?

Enterrement personne obèse pose des problématiques logistiques pour les pompes funèbres, voici ce qu'il faut savoir

En France, selon le Ministère de la Santé, 17% de la population adulte est obèse, ce qui représente plus de 8 millions de personnes. Lorsque les pompes funèbres prennent en charge un défunt en situation d’obésité, elles font face à des problématiques inédites de logistique, et les familles en subissent les coûts, sans forcément en comprendre les raisons. Cercueil, crémation, inhumation… Voici ce qu’il faut savoir sur les spécificités de l’enterrement d’une personne obèse.

La conservation du corps est-elle différente pour un défunt obèse ?

La conservation du corps n’est pas tout à fait la même lorsqu’il s’agit d’un défunt en situation d’obésité. En effet, les soins de thanatopraxie sont plus difficiles à fixer. “La putréfaction du corps est plus forte, donc les odeurs le sont aussi. On note également plus d’ecchymoses et le corps a tendance à prendre une couleur bleuâtre”, explique Christelle Edmont, fondatrice et gérante des pompes funèbres Au-delà d’une vie à Saint-Malo. “Lorsque l’on est dans ce cas de figure, on laisse le défunt le plus longtemps possible en cellule réfrigérante. On le sort uniquement quand la famille nous appelle pour venir le voir”, explique Laetitia, des pompes funèbres Tixier-Chavaroux. C’est pourquoi les soins de thanatopraxie sont fortement conseillés lorsqu’il s’agit d’un défunt en situation d’obésité.

Attention toutefois, Christelle Edmont alerte sur certaines pratiques malveillantes de la part de ses confrères. “Certaines pompes funèbres imposent les soins de thanatopraxie. Pour eux, c’est plus pratique. Ils n’expliquent pas à la famille que c’est optionnel. Un crématorium avec lequel je travaille m’impose que les défunts en situation d’obésité aient reçu des soins. Il est important de rappeler qu’ils ne sont pas obligatoires.” 

Les soins de thanatopraxie sont-ils plus chers lors de l’enterrement d’une personne obèse ?

Les soins de thanatopraxie ne sont pas réalisés de la même manière pour un défunt en situation d’obésité. Sa prise en charge nécessite non seulement plus de temps mais également la présence d’une tierce personne pour manipuler le défunt en toute sécurité. Concernant le prix, le surplus éventuel causé par le poids du défunt n’est pas systématiquement appliqué. “La thanatopractrice avec qui je travaille ne me demande pas de surplus. Elle demande seulement à être prévenue à l’avance afin de s’organiser”, confie Christelle Edmont.

Les crématoriums sont-ils équipés pour un cercueil “hors-côte” ?

“Certains crématoriums sont anciens et n’ont pas de portes assez larges pour accueillir un cercueils hors-côte”, explique Christelle Edmont. En effet, selon l’article R. 2223-106 du Code général des collectivités territoriales entré en vigueur en avril 2000, “l’ouverture du four de crémation destinée à l’introduction du cercueil a une dimension minimale de 80 centimètres sur 80 centimètres.” Un cercueil standard d’environ 55 cm, 60 cm ou 65 cm de largeur ne rencontre aucune difficulté à rentrer. En revanche, pour un défunt en situation d’obésité, le cercueil mesure en moyenne 90 cm de largeur.

Laura, salariée du crématorium de Saint-Malo nous explique : “Le plus grand cercueil dont nous nous sommes occupé mesurait 92 cm de largeur. Généralement, les pompes funèbres trouvent toujours une solution, et contactent le crématorium le plus près, qui pourra accueillir le cercueil du défunt.” C’est le cas de Marylène Leuschner, gérante des pompes funèbres L’Écume : “Lorsqu’on a su que le défunt qu’on prenait en charge pesait 150 kg, on a eu peur de ne pas pouvoir l’emmener dans le crématorium prévu. On dû rapidement mesurer les portes du four crématoire. Heureusement, le cercueil passait à 5 cm près de chaque côté.”, confie-t-elle.

Quelles particularités lors d’une crémation d’un défunt  obèse ?

Il y a trois différences notables en cas de crémation d’un défunt obèse :

  • La crémation est plus longue, car les graisses brûlent moins vite.
  • La combustion demande plus de gaz.
  • Le four crématoire doit être très chaud.

En raison de ces , “les crématoriums demandent à être prévenus lorsqu’il s’agit d’un défunt obèse car ils privilégient alors certains créneaux horaires.”, explique Christelle, fondatrice et gérante des pompes funèbres Au-delà d’une vie à Saint-Malo. Les créneaux à respecter sont généralement entre midi et deux heures ou le soir en fin de journée. “Les crématoriums avec lesquels je travaille ne me demandent pas de majoration.” Toutefois, la majoration est propre à chaque établissement, car la crémation d’une personne obèse est susceptible d’abîmer le four crématoire.

Les cendres peuvent-elles tenir dans une urne classique ?

Suite à la crémation, les cendres vont être entreposées dans une urne funéraire, qui peut être inhumée ou conservée jusqu’à leur dispersion. Une urne standard doit respecter des normes : une capacité minimum de 3,5 L et entre 180 et 220 cm3 d’espace. Les tailles peuvent aller jusqu’à 5 à 5,5 L. “En revanche, pour un défunt en situation d’obésité, on privilégie les plus gros contenants qui vont jusqu’à 6 L.”, explique Laetitia.

Quelle est la différence de prix entre un cercueil standard et de grande taille ?

Le prix d’un cercueil hors côtes dépend des fournisseurs et donc des pompes funèbres. Chez les fournisseurs de Christelle Edmont, la différence de prix entre un cercueil simple pour une personne de taille normale et un cercueil pour obèse est d’environ 200 euros. En ce qui concerne les modèles plus travaillés, cela peut aller jusqu’à 400 euros. “On essaie toujours de faire en sorte que ça ne soit pas un surcoût, mais on est directement dépendants de la chaîne de fournisseurs.”, explique la gérante de pompes funèbres.

Dans certains cas, le cercueil doit nécessairement être fabriqué sur-mesure. Il est alors difficile de donner un prix aux familles avant sa fabrication. “Les fournisseurs ne peuvent pas fournir le prix à l’avance. Il essaie d’être le plus transparent possible avec la famille concernant les contraintes physiques, techniques et de déplacement.”, explique Loïc Gallouédec, gérant des pompes funèbres Gallouédec. Dans le Puy-du-Dôme, Laetitia Pegon, des pompes funèbres Tixier-Chavaroux explique : “On travaille avec plusieurs tailles de cercueil mais notre plus grand modèle fait 60 cm de large. Autrement dit, on est obligés de faire appel à un fournisseur pour la fabrication d’un cercueil plus grand.” Malgré tout, aucun frais supplémentaire ne sera facturé à la famille du défunt. “On a pris en charge une défunte de 250 kg pour qui on a dû faire fabriquer un cercueil. Pour autant, aucun surcoût n’a été répercuté sur la famille.”

Comment est organisé le transport d’un défunt en cercueil “hors-côte” ?

La plupart des corbillards actuels sont pensés pour accueillir un cercueil hors-côte. Toutefois, certains cercueils dépassent largement les dimensions maximales et nécessitent un transport exceptionnel. Celui-ci ne peut être effectué qu’avec un corbillard bariatrique. “Généralement, lorsque l’on se trouve dans une telle situation, on fait appel à un prestataire extérieur. Il peut être compliqué pour une pompe funèbre d’investir dans ce type d’équipement. D’autant plus que nous ne rencontrons que rarement ce type de situation.” Chez les pompes funèbres Au-delà d’une vie, cela ne demande pas de frais supplémentaires pour la famille. Mais encore une fois, chaque établissement n’est pas tenu à en faire de même.

“En 2020, une dame est venue chez nous pour organiser les obsèques de son mari décédé des suites du Covid-19. Elle nous a affirmé que son mari était de corpulence normale.” Face à cette situation, Marylène Leuschner, gérante des pompes funèbres l’Écume à Port-la-Nouvelle, opte pour un cercueil “parisien” et un corbillard aux dimensions standards. “Une fois arrivés à l’hôpital, les soignants qui nous ont accueilli ont rigolé et nous ont dit qu’on pouvait repartir.” En effet, le défunt pesait 150 kg, soit l’équivalent d’un 4XL. Autrement dit, le cercueil et le corbillard n’étaient pas prévus pour l’accueillir. “J’ai dû appeler un fournisseur en catastrophe pour trouver un cercueil à la taille adéquate et un corbillard double caisson. Comme on était samedi, le seul qui pouvait nous dépanner se trouvait à Marseille, soit près de trois heures de route.”

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes

Comment est organisé le portage du cercueil sur le lieu de cérémonie ?

Outre le cercueil, le surcoût pour l’enterrement d’une personne obèse peut provenir de la main-d’œuvre. En effet, dans ce type de situations, les pompes funèbres sont régulièrement obligées de faire appel à un brancardier supplémentaire et à d’autres porteurs lorsqu’il s’agit d’une cérémonie religieuse. D’ailleurs, les pompes funèbres utilisent généralement un chariot pour transporter le corps à l’intérieur de l’église. “Parfois, c’est trop dangereux pour les porteurs. Même à six personnes, ils ne sont pas toujours à l’aise pour le portage et il y a le risque que quelqu’un tombe.”, confie Christelle Edmont. “Le portage se fait donc sur chariot mais on prend le temps d’expliquer aux familles que c’est pour la sécurité et on fait notre maximum pour que ça soit beau.”

En cas d’inhumation, un cercueil hors-côte d’une personne obèse peut-il rejoindre un caveau familial ?

Lorsque le défunt souhaite être inhumé dans un caveau familial, la situation peut être compliquée. “Quand on est sur un caveau familial plutôt ancien, des années 80-90, il est certain qu’un cercueil hors-côte ne rentrera pas”, prévient la responsable des pompes funèbres Au delà d’une vie. Malgré tout, un marbrier peut travailler sur l’agrandissement de la porte. Malheureusement, la problématique réside dans la taille des places disponibles dans les vieux caveaux. En effet, ils sont équipés de 4, 6 ou 8 places, mais elles sont très petites car à l’époque, les corps étaient plus petits qu’aujourd’hui. “Récemment, on a pu inhumer un monsieur auprès de sa femme dans leur caveau familial de quatre places, mais il ne pourra plus accueillir d’autres membres de la famille”, relate Christelle Edmond

La dernière solution reste alors d’orienter les familles vers l’achat d’une autre concession funéraire et la construction d’un nouveau caveau. “On ne cherche pas à vendre des caveaux, ce n’est pas dans notre intérêt. Mais parfois, la situation l’exige… Nous composons donc avec les impératifs et notre priorité est toujours le respect des volontés du défunt.”

Vous avez d’autres questions concernant l’enterrement d’une personne obèse ? Vous avez rencontré un problème lors des funérailles d’un proche obèse ? Ecrivez-nous pour partager votre histoire ou pour poser vos questions.

Sur le même sujet :