Urne funéraire et cendres d’un défunt : quels sont vos possibilités ?

Happy End répond à toutes vos questions concernant la destination de l’urne funéraire et des cendres d’un défunt en France.

Peut-on laisser l’urne au crématorium ?

Oui, on peut laisser une urne en dépôt pendant 1 an au crématorium, c’est un service payant. Au delà de cette année, si personne n’est venu récupérer l’urne, la famille sera prévenue et les cendres seront dispersées dans le jardin du souvenir du crématorium.

Quels sont les différents choix possibles pour la destination des cendres funéraires ?

Depuis 2008, la loi interdit de conserver l’urne funéraire d’un proche à domicile mais plusieurs choix sont possibles pour le dépôt de l’urne ou la dispersion des cendres. Voici donc ce que vous pouvez indiquer dans votre fiche d’instructions ou votre testament crématiste :

Je souhaite que mon urne funéraire soit :

  • Inhumée dans une case de columbarium dans le cimetière de X (commune où vous vivez).
  • Inhumée dans le caveau funéraire (familial ou individuel) dans le cimetière de X (nom de la commune).
  • Scellée sur le monument funéraire (caveau familial ou sépulture individuelle) situé dans le cimetière de X (nom de la commune).
  • Immergée dans la mer au large de X (localisation maritime). Le choix pour cela sera celui d’une urne biodégradable, certaines sont spécialement conçues en sel. Des bateaux de dispersion de cendres peuvent vous accompagner dans cette démarche.

Je souhaite que mon urne funéraire repose au sein de la propriété privée de X (depuis 2008, personne ne peut conserver à son domicile une urne funéraire mais dans le cas de propriétés vastes et offrant un libre accès aux personnes souhaitant venir se recueillir une autorisation préfectorale peut être exceptionnellement accordée).

Je souhaite que mes cendres funéraires soient (3 choix possibles)

  • Dispersées dans le Jardin du souvenir du cimetière de X (nom de la commune).
  • Dispersées dans la nature X (localisation précise de l’endroit de dispersion, ce lieu devra ensuite être indiqué par vos proches à la mairie de votre lieu de naissance ou à la mairie du lieu où seront dispersées les cendres via une simple déclaration).
  • Immergée dans la mer (ou l’océan) au large de X (localisation maritime). Seules les cendres sont alors immergées et l’urne est conservée par la famille.

Où peut-on disperser les cendres après une crémation ?

Les dispersion de cendres sont réglementées, en zone habitée elles ne peuvent se faire qu’à l’intérieur d’un cimetière, dans le jardin ou le puit du souvenir. La dispersion en pleine nature est autorisée : dans la mer (à au moins 6 miles des côtes soit 9 km), dans les rivières non navigables et en pleine nature (hors zones urbaines).

Puis-je disperser les cendres en pleine nature ?

Oui, la dispersion des cendres en pleine nature est autorisée. Tout bois, parc ou forêt situé en zone urbaine n’est pas considéré comme un lieu de pleine nature.

Puis-je disperser les cendres au pied d’un arbre dans un parc ?

Non car la dispersion des cendres n’est pas autorisée dans un lieu public situé en zone urbaine. En revanche, nous vous invitons à découvrir les forêts cinéraires prévues à cet effet.

Ai-je besoin d’une autorisation pour disperser les cendres ?

Non aucune autorisation n’est nécessaire, sauf dans le cas d’une dispersion dans une propriété privée (la demande est dans ce cas à faire auprès du préfet). Par contre, vous devez déclarer cette dispersion auprès de la mairie de naissance du défunt afin que le jour et le lieu de la dispersion soient inscrits dans un registre.

Qu’est-ce qu’un site cinéraire ?

Un site cinéraire est désormais obligatoire dans les cimetières pour toutes les communes de plus de 2000 habitants. Il s’agit d’un espace de dispersion des cendres et de recueillement pour les familles.

Qu’est-ce qu’un columbarium ?

Un colombarium est un ensemble de cases visant à accueillir des urnes cinéraires. Leurs plaques de fermeture peuvent accueillir les gravures des noms des défunts et souvent des espaces sont prévus pour déposer des fleurs et objets comme pour une tombe.

Qu’est-ce qu’un caveau à urnes (ou cavurne) ?

Un cavurne est une sépulture enterrée visant non pas à recevoir un cercueil mais une urne cinéraire. Un cavurne donne lieu à un creusement et un aménagement de caveau, souvent plusieurs urnes peuvent être accueillies dans un cavurne.

Qu’est-ce qu’un jardin du souvenir ?

C’est un espace dans lequel les cendres des défunts sont dispersées. Certaines communes aménagent leurs jardins du souvenir avec un espace de recueillement pour les familles et conçoivent aussi une stèle commune permettant de coller les plaque d’identité des défunts concernés.

Peut-on garder les cendres d’un défunt à domicile ?

Depuis la loi funéraire de 2008, il est interdit de conserver les cendres funéraires chez soi. Néanmoins, une fois les cendres dispersées, vous pouvez disposer de l’urne funéraire vidée comme bon vous semble, y compris la garder chez vous.

Urne funéraire et cendres d’un défunt : puis-je disperser les cendres d’un défunt dans mon jardin ?

Là encore c’est interdit depuis la loi de 2008, sauf autorisation spéciale du préfet. Vous devrez, dans ce cas-là, garantir l’accès à votre jardin à toute personne souhaitant venir se recueillir.

Peut-on inhumer une urne dans une concession funéraire ?

Oui bien sûr, une urne peut être inhumée dans une concession au même titre qu’un cercueil.

Les cendres d’un défunt peuvent-elles être partagées ?

Non, la loi de 2008 interdit le partage des cendres d’un défunt.

Quelles sont les règles à respecter pour la dispersion en pleine mer ?

Vous devez être à 6 miles des côtes.

Quelles sont les règles à respecter pour la dispersion en pleine nature ?

Vous devez être loin des habitations, en dehors de toute zone urbaine.

Urne funéraire et cendres d’un défunt : faut-il une autorisation pour procéder à une crémation ?

Oui, une autorisation est indispensable. La demande se fait auprès de la Mairie du lieu de décès, par les opérateurs des pompes funèbres généralement. La demande ne sera pas accordée si le défunt portait un pacemaker et qu’il n’a pas été retiré.

Crémation : pourquoi doit-on enlever les prothèses cardiaques ou tout autre élément fonctionnant au moyen d’une pile ?

Ce retrait des prothèses cardiaques est indispensable car ces éléments sont susceptibles d’exploser lorsqu’ils sont soumis à des fortes températures, ce qui est le cas pendant une crémation (entre 600 et 900°C). Ce qui endommagerait les appareils et pourrait blesser le personnel.

L’incident viendrait en outre perturber le travail de deuil de la famille concernée et l’arrêt du four créerait de graves difficultés pour les familles dont les obsèques étaient prévues les jours suivants.

Comment peut-on être certain que les cendres des défunts ne sont pas mélangées ?

Les crématorium ont pour obligation de nettoyer le four après chaque passage et de récupérer l’entièreté des cendres de chaque défunt avant de procéder au concassage.

Le cercueil en carton est-il compatible avec la crémation ?

Oui, les cercueils en cartons ont reçu l’agrément préfectoral pour la crémation mais pourtant plusieurs crématorium en France les refusent (44 au total) car ils estiment qu’ils salissent leurs conduits. En cas de refus du crématorium, contactez votre préfecture ou la DGCCRF.

Recevez la newsletter de Happy End