Un évènement, une histoire à partager à la communauté Happy End ? Je partage mon témoignage

La perte d’un animal peut engendrer une grande tristesse. Qu’il meurt de vieillesse, par accident ou qu’il soit euthanasié pour abréger ses souffrances, sa disparition est souvent difficile à surmonter pour le maître qui le considère comme un membre de leur famille à part entière. Pour soutenir un proche suite à la perte de son animal, vous pouvez lui envoyer une carte de condoléances.

La perte d’un animal, un deuil tabou

Lors de l’annonce de la perte d’un animal par un proche, il est important de ne pas projeter son propre rapport aux animaux et de ne pas déprécier sa peine. Le deuil d’un compagnon à quatre pattes est souvent vécu dans le silence par les maîtres par crainte de ne pas être compris. Ce deuil fait partie des plus tabous. Lynne Pion, spécialiste du deuil animalier au Québec nous explique ce fort sentiment d’isolement.


Comment soutenir un proche avec une carte de condoléances ?

Dans un premier temps, si l’un de vos proches a perdu son compagnon, manifestez-lui votre soutien par un message de condoléances, comme ceux ci-dessous. Il en sera très touché et se sentira alors autorisé, peut-être, à se confier à vous.

S’il vous appelle en larmes, acceptez ses pleurs. Evitez les phrases bateau comme : « Tu en auras un autre », « Il faudrait que tu passes à autre chose maintenant » ou encore « Tu devrais peut-être reprendre un animal, cela t’aidera ». Accueillez plutôt ses paroles, l’évocation de ses souvenirs… Seul le temps l’aidera à accepter le manque.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

J’anticipe mon départ

Nous vous guidons dans la rédaction de vos dernières volontés pour soulager vos proches de choix difficiles.

Des articles sélectionnés pour vous

Citation souvenir : 15 phrases apaisantes pour un proche

Citation souvenir : 15 phrases apaisantes pour un proche

Poème deuil : 15 exemples pour soutenir un proche

Poème deuil : 15 exemples pour soutenir un proche

Texte deuil : 3 exemples pour réconforter une personne en deuil

Texte deuil : 3 exemples pour réconforter une personne en deuil

Condoléances en anglais : 16 exemples de messages

Condoléances en anglais : 16 exemples de messages

Condoléances en arabe : 10 messages pour un proche musulman

Condoléances en arabe : 10 messages pour un proche musulman

Messages de condoléances catholiques : 15 formules de soutien pour un proche

Messages de condoléances catholiques : 15 formules de soutien pour un proche

Condoléances touchantes : 25 jolis messages de condoléances

Condoléances touchantes : 25 jolis messages de condoléances

Textos de condoléances : les pires SMS que vous avez reçus

Textos de condoléances : les pires SMS que vous avez reçus

Message de condoléances pour accompagner des fleurs : 20 exemples

Message de condoléances pour accompagner des fleurs : 20 exemples

Condoléances : 7 idées pour soutenir la famille du défunt à distance 

Condoléances : 7 idées pour soutenir la famille du défunt à distance 

La perte d’un animal, un deuil à ne pas prendre à la légère

La perte d’un animal peut engendrer une grande tristesse. Qu’il meurt de vieillesse, par accident ou qu’il soit euthanasié pour abréger ses souffrances, sa disparition est souvent difficile à surmonter pour le maître qui le considère comme un membre de leur famille à part entière.

Lors de l’annonce de la perte d’un animal par un proche, il est important de ne pas projeter son propre rapport aux animaux et de ne pas déprécier sa peine.

Le deuil d’un compagnon à quatre pattes est souvent vécu dans le silence par les maîtres par crainte de ne pas être compris. Ce deuil fait partie des plus tabous. Lynne Pion, spécialiste du deuil animalier au Québec nous explique ce fort sentiment d’isolement.

Un soutien précieux

Dans un premier temps, si l’un de vos proches a perdu son compagnon, manifestez-lui votre soutien par un message de condoléances, comme ceux ci-dessous. Il en sera très touché et se sentira alors autorisé, peut-être, à se confier à vous.

S’il vous appelle en larmes, acceptez ses pleurs. Evitez les phrases bateau comme : « Tu en auras un autre », « Il faudrait que tu passes à autre chose maintenant » ou encore « Tu devrais peut-être reprendre un animal, cela t’aidera ». Accueillez plutôt ses paroles, l’évocation de ses souvenirs… Seul le temps l’aidera à accepter le manque.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.