Textos de condoléances : les pires SMS que vous avez reçus

Textos de condoléances

Il y a quelques temps, nous vous avons interrogé sur les réseaux sociaux sur les pires textos de condoléances que vous avez reçu. Entre maladresse et manque total d’empathie, vos témoignages ont malheureusement été nombreux.

Des messages SMS aussi peu délicats et compatissants peuvent blesser profondément et laisser un profond goût d’amertume, voire de colère. On le sait, il n’est pas toujours évident de trouver les mots justes pour manifester son soutien à une personne endeuillée, et nous vous invitons à :

De quoi vaincre vos doutes et hésitations, car le pire est encore de ne pas se manifester auprès d’une personne en deuil,  qui a justement besoin de réconfort et de soutien.

Voici les messages que vous avez reçu :

  • Message d’un collègue la veille de l’enterrement sur mon répondeur : « Salut, désolé je ne vais pas pouvoir venir demain, les crémations c’est pas mon truc. Ah, et puis j’ai un rendez-vous client. » Il a ensuite précisé dans le message que son cochon d’Inde était mort la veille. C’était en 2017. J’avais 31 ans je venais de perdre mon mari d’un cancer du colon et du foie très violent. On l’avait découvert dix mois avant alors qu’il était au stade terminal. Notre fille avait 1 mois.
  • Mon patron de l’époque : « Mes condoléances…. Par contre, pense à nous apporter la preuve que le défunt fait partie de ta famille pour le jour de congé. » Depuis, je suis devenue cérémoniante laïque…
  • « Sincères condoléances pour ton fils, pour nous demain, c’est départ en vacances en famille !!! » Suite au décès brutal de mon fils de de vingt ans aux urgences du CHU de Rennes.  Il avait pris du DNP, une substance chimique illicite achetée sur Internet. Conditionné en gélules de 250 mg, le Dinitrophénol est utilisé comme brûleur de graisse par les adeptes de la musculation. Trop fortement dosé, le produit peut tuer.
  • « Bonne soirée quand même. » Fin d’un texto de condoléances après le décès brutal de ma mère.
  • « C’est la vie, elle a bien vécu. » Bien que la mort fasse effectivement partie de la vie, et qu’à un certain âge c’est dans l’ordre des choses, lorsqu’on est accablé par le chagrin, cela n’est pas vraiment ce qu’on veut entendre…
  • « Condoléances pour tes bébés, moi aujourd’hui j’ai un rhume, dans le genre mauvaise journée, c’est pas mal non plus. » Le 1er septembre 2017, à sept mois de grossesse, j’accouchais de mes jumeaux nés sans vie. Ce jour-là, je suis donc devenue une maman pas comme les autres. Quelques jours avant l’accouchement, mon homme et moi apprenions que nos bébés étaient gravement atteints du syndrome de Di Georges, une maladie génétique rare.
  • « Toutes mes condoléances pour le décès de votre fille. Parfois, la nature fait bien les choses. »
  • « Ah zut. ». J’ai reçu ce texto suite à la mort de mon animal de compagnie qui comptait énormément pour moi. J’ai passé beaucoup de temps à ses côtés…
  • « Désolée. Sinon, ça va toi ? »
  • « Si c’est une blague, c’est pas drôle… »
  • « Ah oui j’ai entendu dire pour ton fils. Bon c’est dur mais c’est la vie. »
  • «  Fais un gros doigt à Dieu ! »
    Voilà le texto de condoléances que j’ai reçu de la part de mon ex meilleure amie avec qui j’étais en froid et que je n’avais pas vu depuis 3 ans, lors du décès de mon père. Elle avait appris sa mort par une amie commune. Elle  même avait perdu sa mère auparavant et ça avait été très dur pour elle. J’ai reçu ce SMS alors que je me rendais aux obsèques, avec une grande tristesse mais aussi une grande paix face à la mort de mon père. Sur le coup, j’ai été très choquée et je n’ai pas répondu.
  • « Je sais que ça fait mal. J’ai perdu mon chien moi aussi. »
    Je venais de perdre ma fille 5 jours plus tôt.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires