Obsèques : Où trouver un carré musulman en France ?

carre-musulman-cimetiere

Organiser un enterrement musulman en France n’est pas chose aisée. Selon les chiffres les plus récents, on dénombre moins d’une centaine de carrés musulmans sur le territoire Français. Un nombre insuffisant par rapport au nombre de fidèles présents en France. Cette carence engendre des frais pour les familles qui sont contraintes de faire rapatrier la dépouille de leur proche dans leur pays d’origine afin qu’il soit inhumé selon les rites de leur religion. Dans de telles circonstances, certaines structures proposent des assurances rapatriement qui s’avèrent utiles pour les proches dans l’optique d’organiser des funérailles. De telles assurances répondent à un ensemble de contraintes et de consignes spécifiques. Il convient donc d’en prendre connaissance avant de souscrire un contrat comparable. Les assurances rapatriement peuvent, en effet, coûter jusqu’à 5000 euros aux familles.

Où trouver un carré musulman en France ?

Malgré une population riche de près de six millions d’individus, la communauté musulmane ne dénombre qu’une petite centaine de carrés musulmans sur le territoire français. L’Île de France est l’une des régions les mieux équipées avec 23 carrés musulmans. On peut ainsi mentionner le carré musulman du cimetière de Meaux (77), de Versailles (78), de Bobigny ou de Rosny (93) comme des exemples notables. A Paris, le plus important reste celui du cimetière de Thiais, ouvert dès 1957 à la demande de la Grande Mosquée de Paris.

Quelle loi pour les carrés musulmans en France ?

En théorie, la loi interdit, au nom du devoir de neutralité des cimetières, de regrouper les tombes selon les croyances des défunts. En pratique, chaque commune peut prendre la liberté de mettre à la disposition de ses habitants un espace dévolu aux carrés musulmans. Le ministère de l’Intérieur et la plupart des représentants des pouvoirs publics appellent depuis des années à la mise en place de carrés musulmans dans chaque commune. Dans l’idéal, chaque commune devrait pouvoir disposer d’un tel carré musulman. Mais, pour l’heure, rien n’est encore prévu dans ce sens.

Que dit le culte musulman ?

Un fidèle de l’Islam doit impérativement être inhumé dans la ville de son décès. Si tel ne peut pas être le cas, notamment à cause de l’absence d’un carré musulman, son corps doit être rapatrié dans les plus brefs délais en terre musulmane. Un carré musulman doit rassembler tous les fidèles défunts et les tombes doivent, quant à elles, être orientées en direction de la ville sainte de La Mecque. On mesure donc les contraintes pour des communes qui, si elles accueillent une population musulmane parfois nombreuse, ne disposent pas toujours de la surface nécessaire à un tel dispositif dans leur propre cimetière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Recevez la newsletter de Happy End