Que se passe t-il juste avant de mourir ? Peu de gens le savent !

Un sondage de l'Académie des sciences médicales Britannique révèle que nous sommes plus de la moitié à ne rien connaître de ce qui peut se passer avant de mourir... Une méconnaissance qui peut rendre difficile et anxiogène l'accompagnement d'un proche en fin de vie.
que se passe-t'il avant de mourircredits to Daan Stevens

Six personnes sur dix ont l’impression de ne savoir rien ou presque des dernières heures de la vie. C’est ce que révèle un sondage publié par l’Académie des sciences médicales britannique. Un tiers des personnes interrogées a même souhaité ne pas répondre aux questions ! Chiffre suggérant que de nombreuses personnes se sentent encore très mal à l’aise de parler de la mort.

Briser le tabou de la mort pour avoir moins peur d’accompagner nos proches

La remise en question de ce tabou est au cœur des volontés de l’Académie. « Ne pas savoir ce qui peut arriver à un être cher au moment de son décès peut exacerber les peurs qui entourent ces moments les plus difficiles de notre vie, explique le professeur Robert Lechler, président de l’Académie des sciences médicales. Cela peut également impliquer que les gens aient du mal à réaliser les souhaits d’un membre de leur famille ou d’un ami en train de mourir, et encore moins quoi demander aux médecins et aux infirmières « .

Le sondage a également révélé que les personnes qui déclarent s’y connaître un peu en fin de vie se sont renseignées via des conversations avec leurs familles ou amis (42%), en vivant les dernières heures ou minutes de la vie d’un ami ou membre de la famille (33%), via des documentaires (20%) ou des professionnels de la santé (22% ).

Le cinéma et les séries, des bonnes sources d’information sur ce qui se passe avant de mourir

Fait intéressant, l’information tirée des films et des feuilletons (16%) fait également partie des cinq principales sources d’information.  « La télévision et les films décrivent rarement des morts « normales », selon Lesley Fallowfield, professeure de psycho-oncologie à l’Université de Sussex. Pour de nombreuses personnes, la mort est un événement doux, pacifique et sans douleur. Bien que le deuil de la perte d’un être cher puisse être un processus difficile, certaines personnes parlent de la mort de celui qu’ils aiment comme d’une expérience positive. Nous devons démystifier la mort et en parler davantage ».

A lire aussi : la première fois que j’ai voulu aider quelqu’un à mourir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter