Comment choisir une pierre tombale ?

Crédits : @Fleur des Esseintes

Ultime témoignage de la présence de l’être aimé, la pierre tombale revêt généralement une importance capitale aux yeux des proches d’un défunt. Classique ou plus moderne, sobre ou richement ornementée, elle est l’objet de réflexions poussées et de demandes parfois particulières auprès des professionnels. Voici ce qu’il faut savoir pour choisir sa pierre tombale :

Il existe trois types de pierres tombales

  • Les plus épurées ne présentent aucune stèle et se résument à une dalle posée sur la tombe.
  • Les versions classiques présentent, elles, une stèle qui peut être dédiée à une passion ou au culte du défunt.
  • Enfin, les plus complexes peuvent présenter des formes très variées. La liberté de choix n’étant contrainte que par le règlement du cimetière où doit être ensevelie la dépouille. On observe, ça et là, des dédicaces à la postérité sous forme de citations, d’ultimes messages, de dessins et de gravures.

Beaucoup de détails peuvent être demandés aux professionnels des marbreries funéraires. Mais il faut le faire en amont. En outre, si vous choisissez l’inhumation, il est recommandé de transmettre des consignes avant votre décès pour décharger ses proches de cette responsabilité morale et logistique.

Quel budget prévoir pour une pierre tombale ?

Toutes les marbreries funéraires ne proposent pas des prestations équivalentes. Selon les minéraux et les spécificités de l’édifice, les tarifs d’une pierre tombale peuvent varier du simple au double : de 1500 euros, pour une forme sobre à plus de 15000 euros pour un monument plus complexe.

Généralement, les familles optent pour des pierres classiques comme le granit. Cette roche a l’avantage de ne demander que peu d’entretien, contrairement à d’autres roches comme le quartz ou les calcaires qui sont beaucoup plus sensibles aux conditions climatiques et au travail du temps. Enfin, le marbre présente une solidité à toute épreuve, mais engendre un coût plus élevé. Les marbreries funéraires d’Île de France pratiquent des prix plus élevées que celles d’autres régions. S

Acheter une pierre tombale d’occasion ou à faire soi-même

Certaines mairies, comme à Lyon, proposent des pierres tombales d’occasion. Celles-ci appartenaient à des familles qui n’ont pas renouvelé leurs concessions. Les communes les vendent alors souvent aux enchères : c’est la personne qui proposera le prix le plus élevé qui récupère la sépulture. Renseignez-vous auprès de votre commune pour savoir s’ils ont mis en place ce système. Vous pouvez aussi faire le tour des sites de petites annonces comme Le Bon coin. Vous pouvez y trouver des annonces de particuliers qui n’ont pas souhaité reconduire la concession funéraire de leur défunt et qui ont décidé de vendre le monument posé dessus. Enfin, l’entreprise France Tombale a lancé Monukea, une pierre tombale à monter soi-même. Une solution qui permet de faire baisser la facture du tiers du prix. Un monument funéraire traditionnel coûte entre 2 500 et 3000 € contre 1700 € avec cette version DIY…