Pierre tombale et cercueil en kit… Le funéraire à faire soi-même !

Pierre tombale en kit Monukea

@Monukea, la pierre tombale à monter soi-même

La pierre tombale de Papi à faire soi-même, c’est désormais possible

On doit cette ingénieuse idée aux créateurs de France Tombale, deux entrepreneurs Toulousains, spécialisés dans la vente de monuments funéraires. « Un tiers du prix de la pierre tombale part dans la pose et les Français sont très bricoleurs. C’est ce qui nous a donné envie de proposer cette pierre tombale livrée en kit d’une dizaine de pièces, à monter soi-même », explique Jérémy Dols, co-fondateur et directeur de France Tombale.

À lire aussi

Cette invention porte le nom de Monukea, en clin d’œil à la célèbre enseigne Suédoise

Les pierres de granit, qui pèsent dans les 300 kilos, sont livrées avec tout l’attirail du bricoleur : colle, équerres, vis, silicone… Les trous sont déjà percés et il ne faut qu’une heure et demi pour la poser à deux dixit le fondateur. « On a déjà vendu 10 monuments en 6 semaines. Quand les familles se lancent dans cette démarche, elles y mettent beaucoup de symbolique. Les cimetières n’ont donc pas à s’inquiéter du trouble créé par ces installations maison », explique le fondateur. Une solution qui permet de faire baisser la facture du tiers du prix. Un monument funéraire traditionnel coûte entre 2 500 et 3000 € contre 1700 € avec cette version DIY…

Fabrique ton cercueil

En France, on n’y est pas encore mais en Nouvelle-Zélande, on peut concevoir soi-même son cercueil au cours d’un atelier bricolage pour 380 $ ! Katie Williams, ex-infirmière en soins palliatifs de 71 ans a lancé le club des Kiwi Coffin Clubs en 2010. Aujourd’hui, on en compte plusieurs à travers le pays. Réservé aux personnes âgées, ce club permet de se réunir, autour d’un thé, pour dessiner les plans de son cercueil, travailler le bois et lui apporter sa touche finale avec des motifs peints. Ça change des parties de bridge et permet d’aborder sa mort dans la bonne humeur, disent les adhérents conquis… A quand chez nous ?

 

Cette Néo-Zélandaise a beaucoup voyagé et pense que ses nombreuses photos de vacances ne parleront pas vraiment à ses enfants. Elle a alors décidé de les utiliser pour décorer son cercueil !

Bientôt, des cercueils en kit ?

Le cercueil écolo existe !

Il s’appelle CHISTANN, vient des Pays-Bas (of course) et a été conçu en bois contreplaqué certifié durable ! On le reçoit par la Poste comme un colis ordinaire, ce qui permet de réduire les émissions de carbone de 80% par rapport aux cercueils ordinaires. Pour le monter, pas besoin ni d’outil, ni de colle ! C’est aussi simple qu’une bonne vieille bibliothèque Billy. A l’heure actuelle, l’entreprise attend les certifications néerlandaise et britannique pour s’assurer qu’il est accepté dans les crématoriums mais il est déjà commercialisé en Belgique, en Suisse, au Canada, en Allemagne et en Angleterre.

Dans quelques semaines, il sera vendu sur eBay et Amazon au prix de 329 €, TVA et frais d’expédition compris. Perso, je l’ai déjà ajouté à la liste de mes dernières volontés !

À lire aussi

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires