Face au deuil, quel accompagnement possible ?

Groupe d'accompagnement pour les personnes en deuil

La perte d’un être cher est un événement traumatisant face auquel nous ne sommes pas tous égaux. C’est une épreuve qu’il est difficile de traverser seul. Pour se faire aider, il ne faut pas hésiter à se tourner vers certains livres très aidants, une association spécialisée dans l’accompagnement du deuil ou encore, à consulter un professionnel.

Des ressources pour mieux comprendre l’épreuve que vous traversez

Dans les premiers temps, il est tout à fait normal de s’isoler et de ne pas vouloir sortir. Beaucoup d’endeuillés avouent avoir eu besoin de lire des témoignages ou des romans, d’écouter des podcasts ou de voir des films, documentaires sur le sujet.

Il existe de nombreux livres d’experts comme Vivre le Deuil au jour le jour de Christophe Fauré, spécialiste du deuil, ou les livres de Elizabeth Kubler Ross, psychiatre, à l’origine de la théorie des 5 étapes du deuil peuvent vous être d’une grande aide. D’autres préfèreront lire des livres témoignage racontant le parcours d’autres endeuillés ou encore des romans sur le sujet. En ce qui concerne les podcasts, vous pouvez retrouver Sans toi, de Sarah Dumont et Orphelins résilients de Yoann Vincent, qui donnent la parole à des orphelins, mais également À la vie, à la mort de Eric Le Braz.

Pour en savoir plus : vous pouvez consulter notre médiathèque.

Bénéficier de l’accompagnement d’associations spécialistes du deuil

Si l’approche bibliographique ne vous convient pas, n’hésitez pas à vous rapprocher d’associations spécialisées dans l’accompagnement du deuil. Il en existe sur tout le territoire et la plupart de ces structures proposent des accompagnements spécifiques en fonction de la nature de votre deuil. En effet, selon qu’il s’agisse d’un deuil périnatal, d’un enfant, d’un frère, d’un parent, d’un conjoint ou d’un deuil survenu après un suicide, vos besoins seront sûrement différents.

Ces associations sont constituées de bénévoles formés à l’écoute des personnes en deuil qui sauront vous orienter, vous soutenir et se mettre à l’écoute de vos besoins. Elles proposent un service d’écoute téléphonique, des entretiens individuels et des groupes de parole. En outre, vous pourrez y rencontrer d’autres personnes traversant la même épreuve que vous et vous pourrez vous accompagner mutuellement. Ces rencontres avec des pairs permettent souvent de libérer la parole.

Happy End organise les Apéros de la mort, un groupe de parole pour les personnes endeuillées.

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes


Les Apéros de la mort by Happy End pour mieux comprendre le deuil

Il est possible de participer à des réunions tout à fait innovantes et utiles. Les apéros de la mort organisés par Happy End visent à permettre à chacun de s’exprimer sur des questions liées à la fin de vie, à la mort et au deuil.

Pendant deux heures, cet espace de parole se déploie et permet à chacun de s’exprimer sur son vécu, ses difficultés, ses sentiments. Instant de partage, d’échange et d’expression libre, les apéros de la mort accueillent des gens issus de tous les horizons, sans jugement ni commentaire. Des gens qui, dans le confort d’un lieu calme, peuvent parler et témoigner à bâtons rompus.

Bénéficier d’un suivi avec un professionnel du deuil

Si l’aide et le soutien d’une association s’avèrent insuffisants, de nombreux professionnels peuvent vous recevoir. Là encore, il en existe sur tout le territoire. L’important est d’accepter le long processus de deuil et de prendre le temps de choisir la bonne personne. Psychologues, psychiatres, sophrologues… chacun sa méthode. Ainsi, il existe plusieurs thérapies qui apportent un apaisement quand le processus de deuil est difficile après un décès.

Les thérapies pour guérir un traumatisme lié à un deuil

  • L’EMDR : utilise une stimulation sensorielle au travers de mouvements oculaires et auditifs. Le principe réside dans l’alternance de sensations entre les parties droite et gauche du corps. Le patient porte un casque qui lui fait entendre alternativement un son à droite, puis à gauche – ou tactiles – le patient tient dans les mains des buzzers qui vibrent alternativement de droite à gauche, ou bien le thérapeute tapote alternativement les genoux du patient ou le dos de ses mains.
  • L’EFT :L’Emotional Freedom Technique est une technique de libération émotionnelle inventée dans les années 80 par Gary Craid, un thérapeute américain. Elle utilise la connexion psychocorporelle (connexion entre le mental et le corps) afin de se défaire des émotions négatives et apporte un soulagement rapide et durable.
  • La sophrologie : une approche thérapeute qui va beaucoup plus loin que la simple relaxation. Elle tend à limiter et/ou désactiver les maux, les angoisses, la tristesse liés au deuil.
  • L’art thérapie : elle offre un espace d’écoute, d’expression et de création. C’est une pratique de soin qui utilise le processus de création artistique pour prendre contact avec ses émotions, ses blocages, sa souffrance afin de digérer les traumatismes liés au deuil.
  • L’ICV : l’Intégration du Cycle de Vie, est une thérapie qui permet de reprendre contrôle sur vos souvenirs après un décès, en les assimilant à votre passé. Avec votre thérapeute, vous écrivez une ligne du temps à partir de souvenirs marquants, heureux ou tristes, suite à la mort de votre proche.
  • L’hypnothérapie : Les personnes endeuillées ne parviennent pas à faire leur deuil en raison d’un traumatisme en lien avec le décès. Il est le fruit d’un processus interne, qui s’effectue au niveau neuronal, en seulement quelques secondes. L’hypnothérapie va chercher à agir directement au niveau neuronal pour soigner ce traumatisme.