EFT : se libérer des émotions négatives liées à la mort d’un proche

eft deuil

Suite à la perte d’un proche, il est normal d’être assailli par la colère ou le chagrin. Cela fait partie des étapes du deuil. Certaines techniques ou thérapies peuvent vous soulager en déprogrammant des réactions gravées en vous. N’hésitez pas à y recourir si vous en ressentez le besoin. L’EFT (Emotional Freedom Technique) en fait partie. En effet, cette technique aide à évacuer des émotions négatives qui peuvent vous envahir lors du deuil d’un être cher.

 L’EFT, c’est quoi ?

L’Emotional Freedom Technique est une technique de libération émotionnelle inventée dans les années 80 par Gary Craid, un thérapeute américain. Elle utilise la connexion psychocorporelle (connexion entre le mental et le corps) afin de se défaire des émotions négatives comme la colère, l’angoisse, le stress, la peur de l’abandon, liées à des évènements spécifiques. Cette technique apporte un soulagement rapide et durable.

Découvrez également : l’EMDR : une thérapie pour surmonter le traumatisme du deuil

L’EFT, comment ça marche ?

Selon Gary Craig, « la cause de toute émotion négative est due à un dérèglement du système énergétique corporel. ». L’EFT cherche donc à agir sur la rééquilibration de ce système énergétique corporel. Pour cela, l’EFT utilise la stimulation des méridiens. Issus de la pratique de l’acupuncture, les méridiens correspondent à des points précis du corps. Ce sont les canaux qui font circuler l’énergie.

Cette stimulation est effectuée par le biais de petits tapotements et frottements et doit être accompagnée de la verbalisation orale de votre mal être. Attention, celle-ci doit être formulée selon la technique de l’inversion psychologique. Il s’agit d’aborder le mal être avec des mots positifs, afin de transformer vos émotions négatives.

Comment se déroule une séance d’EFT dans le cadre du deuil ?

Une première séance d’EFT débute toujours par un temps d’échange avec le thérapeute afin de cerner vos besoins. L’objectif est de cibler l’origine de votre mal être pour vous en défaire. L’idée est de repartir d’un événement traumatique, à le revivre, puis à faire baisser le stress ou la tristesse suscités par ce souvenir (en le graduant sur une échelle de 0 à 10) jusqu’à ce qu’il disparaisse presque totalement. Alors que vous prononcez des phrases pensées avec votre thérapeute, celui-ci réalise de légers tapotements sur des méridiens qui correspondent à des points d’acupuncture : le sommet de la tête, sous l’œil, sous le nez, au milieu du menton, sous les clavicules et sous les bras.

Dans le cadre d’une séance d’EFT pour un deuil, vous pourrez par exemple être amené à prononcer cette phrase : “même si je ne digère pas le deuil de …., je m’accepte profondément et complètement”.

Le propre de l’EFT (contrairement à d’autres thérapies comme l’EMDR) est de vous aider à devenir acteur de votre “guérison”. En effet, le praticien vous enseigne comment utiliser le tapotement et les frottements sur les méridiens de votre corps, afin de vous rendre autonome. Ainsi, vous pouvez vous exercer jusqu’à atteindre un niveau 0 de stress sur l’échelle préétabli avec le thérapeute.

A lire : Deuil : la sophrologie pour vous apaiser et retrouver le chemin de la vie 

Deuil et EFT : pourquoi avoir recourt à cette méthode ?

Le processus de deuil s’accompagne souvent d’une détresse émotionnelle. Lorsque la personne ne parvient pas à surmonter son mal-être et qu’il s’installe sur le long terme, il vous empêche de faire face à votre quotidien, et crée un blocage énergétique.

La technique de l’EFT est alors utilisée pour débloquer le traumatisme généré par le décès et transformer les émotions négatives qui y sont associées en émotions positives. Avec le soutien d’un thérapeute, les séances vous apaiseront et vous aideront à évacuer le sentiment de tristesse, de culpabilité ou encore de détresse lié à ce deuil. Au fil des séances, vous retrouverez ainsi une paix intérieure, jusqu’à pouvoir évoquer ou repenser à l’événement sans en souffrir.

Le nombre de séances EFT requis dans le cadre d’un accompagnement de deuil est propre à chacun.

Si vous avez besoin de soutien : ICV : une thérapie pour retrouver le chemin de la vie après un deuil