Jennifer Rufi illumine nos cercueils avec des capitons colorés

jennifer-ruffi-capitons-comptoir umo

Des capitons hauts en couleurs

Des fleurs, des oiseaux, des feuillages ou encore des formes plus graphiques ; du coton haut en couleurs plutôt que le traditionnel satin blanc des cercueils ; Jennifer Rufi, passionnée de couture revisite avec fantaisie les capitons funéraires. Avec sa marque Comptoir Lumo, créée en avril 2021 et distribuée par certaines pompes funèbres, elle propose aux familles endeuillées une autre manière de rendre hommage à leur défunt. « Lumo veut dire lumière en esperanto et moi je veux apporter de la lumière à chacun. »

Un déclic à la mort de son beau père

Cette jeune Vendéenne dynamique de 36 ans se lance dans une nouvelle aventure professionnelle afin de « combler un manque au moment du choix du cercueil et du capitonnage ». Cette expérience du choix par défaut, lors de l’organisation des obsèques, Jennifer l’a éprouvée, quelques années plus tôt, lors du décès de son beau-père. Elle s’est sentie dépossédée et désolée de devoir choisir des « choses qui ne lui correspondaient pas ».

Créer Comptoir Lumo pour mieux accompagner les familles

Georges, époux de sa mère, auprès duquel elle a grandi et avec qui elle a travaillé plus tard, était « un véritable pilier personnel et professionnel ». À sa mort, la vie de Jennifer s’effondre, il lui faudra un accompagnement psychologique et du temps pour se remettre de cette blessure. « Ma vie professionnelle a été chamboulée. J’avais besoin de donner du sens à ce qui m’arrivait. » C’est donc dans le funéraire qu’elle a trouvé sa vocation : « Aujourd’hui, je me sens les épaules pour accompagner les autres. »

Des capitons funéraires personnalisés

Passionnée de couture et autodidacte – elle nous confie avoir appris petite « avec sa mamie » – elle décide, il y a un an et demi, de lancer un projet entrepreneurial pour proposer des capitons funéraires dans des matières naturelles et colorées. Elle offre aussi la possibilité aux familles vendéennes de personnaliser à l’envi le capiton, pourquoi pas à partir de vêtements ou du linge de maison appartenant au défunt, à la famille…

De la douceur et de la couleur

Jennifer rêve d’obsèques qui nous ressemblent. « Les familles ne se retrouvent pas toujours dans ce qui leur est proposé. Je veux apporter de la douceur et de l’apaisement aux proches, qu’ils puissent choisir selon leurs goûts et leurs envies ». Motivée et intarissable, Jennifer souhaite faire bouger les lignes, rétablir le dialogue autour de la mort.

Comptoir Lumo nous invite à célébrer la vie

« Plus que la mort, il faut célébrer la vie ! » Et son envie de proposer un dernier sommeil plus doux aux défunts ne s’arrête pas là. Elle souhaite voir les mentalités évoluer afin de mieux répondre aux attentes des familles. Pour sortir des standards, dans un dernier élan, elle confie avoir « bon espoir que les cercueils changent de forme ! »

 

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires