Fêter l’anniver-ciel de Maëlyne nous aide à la faire vivre malgré sa mort

Chaque année, la famille de Maëlyne, décédée d'un cancer, lui organise un anniver-ciel

“Maëlyne est décédée en octobre 2017 d’une tumeur cérébrale. On a découvert son cancer le 19 juin et elle est décédée le 12 octobre de la même année. Ça a été très rapide.”, explique Adeline, sa maman. Pour lui rendre hommage et continuer de faire vivre son souvenir à travers les générations, les proches de Maëlyne organisent son anniver-ciel. Ainsi, chaque week-end du 6 juillet, sur une plage de la Baie de Somme, une trentaine de proches se rassemblent pour cette journée spéciale. Un moment empreint de joie et de tristesse.

Ma fille me disait qu’elle voyait un point rose 

“Suite au décès de Maëlyne, mon mari et moi ressentions le besoin de parler avec d’autres parents qui avaient traversé la même épreuve. Et à la même période, ma deuxième fille, de 5 ans et demi, nous disait qu’elle voyait un point rose”, raconte Adeline. Après quelques visites non concluantes chez un ophtalmologue, Adeline effectue une simple recherche sur internet. “Immédiatement, je suis tombée sur l’association Le Point Rose, spécialiste de l’accompagnement des familles touchées par le deuil d’un enfant. J’ai eu le sentiment que Maëlyne nous avait guidés.” Convaincus par les engagements de l’association, Adeline et son mari Cédric proposent de créer une antenne dans la Somme. “On a souhaité offrir un soutien à d’autres parents qui ont perdu un enfant mais aussi adoucir le quotidien des enfants malades.” Ainsi, en 2018, un an après la mort de Maëlyne, Maëlycorne prend vie, avec pour objectif d’offrir du matériel de confort au service oncologie-hématologie pédiatrique et aux soins palliatifs du CHU d’Amiens.

Maëlyne adorait la mer, on célèbre le jour de son anniversaire sur la plage 

Pour Adeline, il était inconcevable de ne pas célébrer l’anniversaire de sa fille. “Le 6 juillet, on pense toujours à elle. On ne veut pas rester isolés dans notre coin. D’autant plus que sa sœur traverse ce jour de la même manière que nous. On voulait marquer cette date. Maëlyne adorait la mer. Pendant sa maladie, elle nous dessinait le sable, la mer, le soleil et un grand pédalo avec un toboggan”, explique sa maman. Pour célébrer un anniversaire qui lui ressemble, il est apparu évident de l’organiser sur la plage, en Baie de Somme.

Ces deux dernières années, l’anniver-ciel a pris plus d’ampleur et la famille se réunit pour un week-end. “Le samedi soir, à la nuit tombée, on commence par un lâcher de lanternes sur la plage. Puis, le lendemain on fait un pique-nique au bord de l’eau. L’après-midi, on organise généralement des activités et jeux dans le sable puis le week-end se conclut sur un grand lâcher de ballons. ” Une année, les proches de Maëlyne ont dessiné sur des galets. “Certains enfants les ont laissés sur la plage et d’autres ont choisi de les ramener avec eux. C’était un moment très émouvant pour tout le monde.” Cette année, Maëlyne aurait fêté son treizième anniversaire. “Nous avons fêté les 13 ans de l’amour inconditionnel qu’on lui porte, même si elle n’aura jamais vraiment 13 ans.”

L’organisation de ce week-end, Adeline et Cédric le font avant tout pour Maëlyne. “On passe beaucoup de temps à tout prévoir et ça nous réconforte car on le fait pour elle et on y met tout notre amour.”

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes

On célèbre aussi le jour de sa mort

Le 12 octobre, c’est une autre célébration qui a lieu. “Le jour du décès de Maëlyne, on propose à ceux qui le souhaitent de se réunir au cimetière, explique sa maman. Généralement, les membres de la famille mais aussi les habitants du village, les amis et les anciens camarades de classe de Maëlyne répondent présents. “L’année dernière, on était une quarantaine et on a déposé des roses de couleurs différentes et des bougies à la nuit tombée.” Les parents d’Adeline organise également un pot et d’un lâcher de ballons lumineux.

Tout savoir pour organiser un lâcher de colombes

Aujourd’hui, j’ouvre la porte de chez moi à d’autres parents en deuil 

Tatouage des papas

“Avant-hier, nous avons rencontré des parents qui ont perdu leur fille de 13 ans d’un cancer.” Pour remplacer les fleurs le jour de ses obsèques, ils ont préféré récolter de l’argent, afin de le reverser à une association. Les 5 050 € collectés ont été remis à Maëlycorne. “Pour les remercier, j’ai souhaité leur ouvrir les portes de chez moi. Je sais que discuter dans un lieu intime et convivial, avec des personnes qui comprennent ce que l’on traverse aide beaucoup.” Avec surprise, les deux papas se sont découvert en commun un tatouage du signe infini, portant chacun l’inscription du nom de leur fille.

Adeline, elle, a été touchée par le témoignage sincère de la maman. “Elle m’a expliqué qu’elle n’arrivait plus à profiter de la vie. Mais d’une certaine manière, nous aussi. Tout ce que l’on fait tourne autour de Maëlyne. Les gens nous disent souvent qu’il faut avancer. Ils ne savent pas quoi dire d’autre car ce n’est pas facile de trouver les mots. Mais parfois, tout ce dont on a besoin, c’est une écoute et pas forcément de réponses.” 

A lire aussi :

Commentaires

  • Lemay

    Bonjour je suis très touché par cet article cela me rappelle beaucoup de souvenirs avec ma petite fille que je n oublierai jamais et que j aimerais jusqu'à ce que je la retrouve. L article est très joli merci à ma fille Adeline pour y mettre tout son cœur et grand bravo pour tout ce que tu fais pour les enfants et les parents. La manou de Maelyne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires