Un évènement, une histoire à partager à la communauté Happy End ? Je partage mon témoignage

La chorale de The Threshold Choir et ses choristes accompagnent les personnes en fin de vie pour un moment de douceur et de réconfort. Lucas, 38 ans, souffre d’un cancer du cerveau en phase terminale. Alité, il semble pourtant apaisé et serein. Autour de son lit, Peggy, Katharina et Kate chantent à l’unisson une douce mélodie.

Apporter du réconfort aux personnes en fin de vie

Elles font partie de The Threshold Choir (La chorale du seuil). Cette organisation internationale regroupe des chœurs pour chanter bénévolement au chevet des personnes entre la vie et la mort.

Le but est de leur apporter du réconfort, à travers des chansons aux paroles simples, avec une voix douce et une attention sincère. Un moment d’échange profond pour le patient en fin de vie et les chanteurs de la chorale.

Lorsqu’ils sont invités à rendre visite à un patient, les chanteurs s’y rendent en groupe restreint. Durant vingt minutes, ils chantent à capella de courts morceaux. Les familles et le personnel soignant peuvent alors se joindre au chœur ou simplement l’écouter.

A ce jour, The Threshold Choir compte près de 200 chorales à travers le monde, essentiellement en Amérique du Nord. En Europe, elles ne sont présentes qu’au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.


La chorale : un échange d’énergies bénéfique à tous

« Les chants soulagent les douleurs dans ma tête, et je souris beaucoup », se réjouit Lucas. « Quand elles viennent chanter, c’est un acte d’amour et de soutien. C’est ce dont j’ai le plus besoin dans ma vie en ce moment. »

« On peut voir qu’il respire mieux », ajoute la chanteuse Peggy Cadburry en regardant Lucas. « On leur apporte un sentiment de relaxation et de confort. Et quand ils se sentent comme ça, on se sent mieux. C’est un échange réciproque d’énergies qui vont et viennent. »

Lire aussi :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Happy End, responsable de traitement, collecte et publie vos commentaires pour vous permettre de partager vos avis. Nous vous invitons à ne pas communiquer vos données personnelles sensibles car votre commentaire va être public. Pour plus d’informations sur le Traitement de vos Données à caractère personnel par Happy End, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

J’anticipe mon départ

Nous vous guidons dans la rédaction de vos dernières volontés pour soulager vos proches de choix difficiles.

Des articles sélectionnés pour vous

Canada : un complexe funéraire devenu lieu d’euthanasie suscite une polémique

Canada : un complexe funéraire devenu lieu d’euthanasie suscite une polémique

Décider librement de sa mort : solution ou illusion contre la souffrance du mourir ?

Décider librement de sa mort : solution ou illusion contre la souffrance du mourir ?

Christophe Fauré : “Il faut changer le regard de notre société sur les phénomènes de vie après la mort”

Christophe Fauré : “Il faut changer le regard de notre société sur les phénomènes de vie après la mort”

Comment accompagner un proche en fin de vie ?

Comment accompagner un proche en fin de vie ?

Aide active à mourir : la Convention citoyenne délibère en faveur d’une légalisation

Aide active à mourir : la Convention citoyenne délibère en faveur d’une légalisation

Le deuil chez les proches aidants, un deuil comme les autres ?

Le deuil chez les proches aidants, un deuil comme les autres ?

Aidant familial : quelles aides pour l’accompagnement d’un proche ? 

Aidant familial : quelles aides pour l’accompagnement d’un proche ? 

Pourquoi j’ai décidé d’accompagner la mort au quotidien

Pourquoi j’ai décidé d’accompagner la mort au quotidien

J’ai choisi d’accompagner la mort comme la naissance

J’ai choisi d’accompagner la mort comme la naissance

Derniers Secours : un cours pour mieux accompagner la fin de vie de nos proches

Derniers Secours : un cours pour mieux accompagner la fin de vie de nos proches