Quelles fleurs pour un enterrement ?

fleurs-roses-valiseCrédits : Artem Maltsev sur Unsplash

Les fleurs sont souvent un élément important pour la cérémonie d’enterrement. Dans l’Égypte Ancienne, on plaçait du romarin, de la menthe, du laurier et du myrte dans les sépultures, comme pour signifier la victoire de la vie sur la mort. Dans l’antiquité grecque, une couronne de feuillages et de fleurs était posée sur la tête du défunt pour l’accompagner dans son dernier voyage. Une tradition qui a inspiré la mode des couronnes de fleurs séchées et naturelles au XIXe siècle.

Des formes très diverses de fleurs pour un enterrement

Aujourd’hui, les fleurs pour un enterrement peuvent être présentées de multiples façons : entourer le cercueil, être plongées dans des vases ou un objet personnel cher au défunt (chaussures de marches, pot de peinture, étui à guitare…), servir au geste de dernier hommage pour recouvrir le cercueil… Elles peuvent apparaître sous forme de bouquets, de raquette (forme allongée, idéale pour décorer le dessus du cercueil ou la tombe), de gerbe ou encore de couronne.

Si l’envie vous en dit, vous pouvez même réaliser un mandala de fleurs sur une tombe.

Un choix très personnel

Libres à vous d’imposer un seul type de fleurs, uniquement des fleurs coupées et de saison ou d’indiquer que vous ne souhaitez pas de couronnes. Dans ce cas, pensez à le mentionner sur le faire-part. Vous pouvez aussi décider de l’absence de fleurs et précisez que vous préférez les remplacer par un don à une association caritative.

Les chrysanthèmes, les roses, les lys et les œillets sont les fleurs du deuil les plus répandues. Les couleurs de fleurs pour un enterrement sont souvent le blanc et le rouge. L’œillet qui exprime tendresse et respect dans le langage des fleurs est aussi souvent utilisé dans les enterrements. Mais ce choix est très personnel et rien ne vous empêche de privilégier les tulipes ou les tournesols si elles avaient la préférence du défunt.

Une idée Happy End

Et si vous offriez des graines pour célébrer la vie? On trouve des cartes prêtes à semer dans presque toutes les jardineries. Vous pouvez aussi glisser vous-même quelques graines de messicoles ou de prairies fleuries dans une pochette en papier recyclé. Ainsi, vos proches pourront les planter de retour chez eux, et garder un joli souvenir du défunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Recevez la newsletter de Happy End