Funérailles laïques : où les organiser en extérieur ?

Des funérailles laïques peuvent être rendues ailleurs qu'au crématorium ou au cimetière. Et surtout en extérieur. Voici les lieux où elles peuvent avoir lieu.
funérailles laïques

Des funérailles laïques au cimetière

Si le défunt souhaitait être enterré, les obsèques civiles peuvent se tenir au cimetière.

L’accueil

Vous pouvez organiser un rassemblement à l’entrée du cimetière, puis suivre en procession derrière le corbillard jusqu’à la sépulture ou fixer un rendez-vous directement sur le lieu de l’inhumation.

La durée de la cérémonie

En fonction du nombre de personnes présentes, une durée de 30 minutes à une heure est conseillée pour un enterrement laïc. L’idéal étant de prévoir des bancs pour l’assemblée. Cela permettra de créer un espace plus intime et d’assurer un confort optimal à l’ensemble des personnes présentes, les plus âgées notamment, qui risquent de fatiguer plus vite.

Le lieu de la cérémonie

Si vous êtes très nombreux ou si l’espace autour de la tombe n’est pas suffisant, vous ne pourrez peut-être pas tous vous réunir autour. Dans ce cas, envisagez de vous retrouver dans un autre endroit du cimetière, plus spacieux. Et organisez, en fin de cérémonie, une marche vers la tombe. Vous rendre sur place ou vous informer en amont auprès du cimetière vous permettra de vous projeter dans la personnalisation du lieu. N’hésitez pas à leur poser toutes les questions d’ordre pratique, même si elles peuvent vous paraître triviales. Comment disposer des fleurs, des objets personnels, une photographie du défunt autour du cercueil ? Est-il possible de diffuser de la musique ? Avec quel matériel ? Le silence étant communément la règle imposée au sein d’un cimetière, il est préférable de prévenir votre opérateur ou le responsable des lieux de vos intentions. Ainsi, vous serez assuré qu’aucun malentendu ne viendra troubler la cérémonie.

Dans un jardin privé

Si le défunt possédait une maison avec un jardin, ou si l’un de ses proches dispose d’une jolie propriété, pourquoi ne pas y accueillir la cérémonie des funérailles laïques ? C’est une propriété privée : vous n’avez donc, en principe, aucune autorisation à demander. Mais si le jardin n’est pas clôturé ou est visible de l’extérieur, il est préférable de faire part de votre souhait au maire de la commune. Garant de l’ordre, de la sécurité et de la tranquillité des habitants, ce sera à lui d’établir si l’installation du cercueil à cet endroit peut être problématique. Cette option vous permettra de personnaliser l’aménagement de la cérémonie. Le cercueil pourra être placé en hauteur sur des tréteaux, posé sur la pelouse ou sur un tissu ou tapis de votre choix. Et vous pourrez disposer les chaises ou les bancs à votre convenance.

En pleine nature

Certains mariages civils ont lieu au milieu des champs, à la lisière d’une forêt, alors pourquoi pas des funérailles laïques ? Aucun texte de loi n’interdit les funérailles en pleine nature. En revanche, il s’agit d’un rassemblement ou d’un cortège, soumis à l’obligation d’une déclaration préalable (art L.211-1 du code de la sécurité intérieure). Celle-ci doit être faite au maire ou au préfet au moins 3 jours avant la date de la manifestation. Cette démarche ne doit pas vous décourager, surtout si c’était un souhait du défunt ou si ce choix a du sens. Il faudra aussi vous assurer de l’accord des occupants des lieux. Par exemple, s’il s’agit d’un champ ou d’un bois privé, rapprochez-vous de son propriétaire. Pour une forêt domaniale, il faut prendre contact avec l’Office National des Forêts. Une fois votre autorisation obtenue, certaines vérifications s’imposent : l’accessibilité des lieux pour le convoi funéraire et la possibilité de stationner aux alentours.

Organiser une cérémonie en pleine nature vous laisse totalement libre en matière de scénographies. Vous allez pouvoir imaginer totalement le moment que vous souhaitez créer. Il est possible de reproduire la disposition traditionnelle d’une cérémonie, en installant des chaises ou bancs en rangées et en aménageant une allée centrale, qui mènera au cercueil et à la tribune ou d’opter pour une disposition en cercle.

Être en extérieur permet aussi de jouer avec les éléments naturels, comme le vent ou l’écoulement de l’eau, porteurs de symbole.

– En bord de mer ou d’un fleuve, vous pouvez organiser un jeté de fleurs, un lâcher de bougies flottantes ou de bouteilles contenant des messages personnels ou encore réaliser un mandala floral.

– Vous pouvez aussi prévoir un lancer de lanternes, de ballons dans les airs ou encore un lâcher de papillons, à condition de respecter certaines conditions de sécurité

Et aussi : Inhumation : ce qu’il faut savoir pour l’organiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter