Médecin en soins palliatifs : accompagner jusqu’à la mort

Véronique Morize est médecin dans une équipe mobile de soins palliatifs gériatriques à l'hôpital. Depuis vingt ans, elle accompagne les patients âgés en situation de douleur complexe. Souvent jusqu'à la fin.
medecin-soins-palliatifsCrédits: Shutterstock

« Bien sortir de la vie, c’est d’abord sortir sans souffrance inutile. » On conçoit souvent le médecin comme celui qui guérit. Mais en soins palliatifs, le médecin est avant tout un soignant : il s’agit de faire en sorte qu’un patient aborde le dernier temps de sa vie dans les meilleures conditions. De trouver une ligne de crête entre l’acharnement thérapeutique et l’abandon de soins.

Côtoyer la mort au quotidien ancre dans la vie

Mais comment fait-on pour côtoyer la mort au quotidien ? Entre une trop grande sensibilité et une indifférence désabusée, où se situe l’équilibre ? « Quand j’assiste à un décès, j’ai conscience de vivre un moment extrêmement important dans l’histoire d’une personne et d’une famille. Ça m’émeut encore très fort », avoue la médecin en soins palliatifs.

 

Lire aussi : Nos conseils pour écrire vos directives anticipées

La magie des derniers projets de vie

Plus jeune, Osmonde était peintre. Une cataracte non opérée lui avait ôté la vue. Dans le dernier temps de sa vie, elle a tout mis en œuvre, avec les équipes médicales, pour revoir les couleurs.

« Cette femme, pour moi, est restée une étoile. Dans la maladie, dans la dégradation, elle était restée curieuse. »

 

Chaque année, entre 150 000 et 200 000 personnes ont besoin de soins palliatifs.

Lire aussi : L’Homme Etoilé, infirmier : “En soins palliatifs, on réalise encore des projets de vie »

Et Capucine, une fée en soins palliatifs, docteur de la joie et allumeuse de lumière intérieure

Cet article a été réalisé dans le cadre d’une session de formation au Centre de Formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ).

1 réflexion sur “Médecin en soins palliatifs : accompagner jusqu’à la mort

  1. Répondre
    paul - 23 février 2020

    Très beau témoignage sur la fin de vie avec ses difficultés mais aussi ses joies
    Merci Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Recevez la newsletter de Happy End