Elle redonne vie à la photographie funéraire

Virginie-Rebetez-photographie-funeraire@Le dernier portrait/Virginie Rebetez

« Beaucoup de rites ont disparu. Nous ne veillons plus nos morts, ils partent à l’hôpital puis les pompes funèbres prennent le relais. Avec les pratiques actuelles, tout va de plus en plus vite, et nous éloignent d’eux », souligne Virginie Rebetez, photographe Lausannoise. En créant Le dernier portrait, l’artiste réhabilite la photographie funéraire, disparue au XX ème siècle, et espère ainsi nous aider à nous réconcilier avec la mort et à ne plus en avoir peur. « Au 19ème et au début du 20ème  siècle, il était d’usage de photographier ses proches décédés, les yeux ouverts, entourés de leur famille, notamment les très jeunes enfants dans les bras de leur maman. Ces clichés funéraires accompagnaient les familles dans leur processus de deuil, et représentaient le seul souvenir visuel du défunt », explique cette passionnée de photographie depuis l’âge de 15 ans.

Virginie-Rebetez photographe funeraire

La photographie funéraire pour apaiser les vivants

Persuadée que ces photos peuvent avoir des effets thérapeutiques sur les survivants, Virginie Rebetez propose, depuis octobre, de photographier nos défunts, mais aussi d’immortaliser la préparation du corps et les obsèques, comme le propose les photographes de mariage, avec le making-off des préparatifs. « Les gens, sont parfois tellement anéantis par la douleur et le chagrin, qu’ils ont l’impression d’avoir été privés des funérailles. Photographier ce moment leur permet d’en garder une trace et d’y revenir ensuite de façon plus apaisée », constate-t-elle. Elle peut aussi intervenir, à la demande des personnes en fin de vie, pour photographier un dernier moment de vie en famille. « C’est ma tante qui m’a demandée, un jour, de réaliser son dernier portrait d’elle vivante. A l’époque, j’étais encore étudiante. Mais ce jour-là, j’ai compris beaucoup de choses, dont l’importance de faire perdurer la mémoire de ceux que l’on aime. » Une obsession qui ne la quitte plus et qui se traduit par ces hommages en images.

photographie-funeraire-virginie-Rebetez

 

Pour en savoir plus sur la photographie post mortem, vous pouvez consulter le compte Youtube du Bizzareum

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Recevez la newsletter de Happy End