Un cercueil en macramé comme alternative aux inhumations traditionnelles ?

cercueil-macrame

@ Leaves With You

Se reconnecter à la nature

shaina-garfield“Recréer la relation intime qui me relie à la Terre pour d’autres”, voilà comment Shaina Garfield définit son projet Leaves With You. Cette jeune designeuse américaine, spécialisée dans le développement durable et le design industriel, a puisé dans son histoire personnelle pour réinventer le rite funéraire. Alors qu’elle luttait contre la maladie de Lyme, Shaina a imaginé son propre cercueil en macramé. Frappée par l’impact écologique de la plupart des funérailles, elle l’a conçu entièrement en cordes pour se reconnecter à la nature. Ce cercueil est aussi l’occasion d’inventer un nouveau rite funéraire, puisque que ce sont les proches du défunt qui tissent eux-mêmes ce cercueil.

Un cercueil en macramé entièrement biodégradable

A travers son projet Leaves With You, la designeuse souhaite offrir un cercueil biodégradable qui permette d’embrasser pleinement la Terre. Ces cordes en coton recyclé contiennent des spores – des champignons – qui absorbent les toxines du corps, de sorte que seul les nutriments, tels que l’oxygène et l’azote, pénètrent dans le sol. Un procédé qui facilite la décomposition du corps et la fertilisation des sols et qui n’est pas sans rappeler le linceul de champignons dans lequel a souhaité être enterré Luke Perry.

Un mode de sépulture écologique

Un an après l’enterrement, le sol est assez fertile pour accueillir des arbres, ce qui transforme le cimetière en un symbole de vie nouvelleet “montre que nos corps ont une finalité plus grande encore”, explique Shaina Garfield. A ce jour, même si les lois concernant les modes de sépultures varient d’un état à l’autre, l’Etat de Washinton a légalisé Recompose, le compost humain comme nouveau mode de sépulture. Une avancée qui encourage Shaina à développer son projet afin de le commercialiser. « Il est important de pouvoir décider, en toute connaissance de cause, du devenir de nos corps et de ce fait, de son impact sur la Terre. Plus nous aurons cette conversation, plus il sera possible d’accepter des designs comme Leaves et toute autre pratique de mort alternative », confie-t-elle au webzine Etapes, spécialisé dans le design graphique.

À lire aussi : Comment choisir son cercueil en carton pour des funérailles écologiques?

Tisser un cercueil macramé, un rituel de deuil

cercueil-macrame-tissage-leaves-with-you« Leaves est inspiré par les cultures qui, à travers le monde, s’impliquent de façon incroyable dans les rituels de mort. Ce cercueil explore les méthodes de thérapie par l’art en encourageant les personnes endeuillées à faire partie intégrante de sa fabrication via les techniques du macramé. Tisser et nouer ces cordes est un moment de présence qui laisse libre cours aux émotions et à la méditation », explique la créatrice dans Etapes. Des gestes qui invitent à l’apaisement ou tout du moins, à des instants d’accalmie. Lorsque l’expérience se vit en famille, c’est aussi un moyen de créer un espace d’écoute pour extérioriser ses émotions et pour se soutenir. Un temps de communion et de retour sur soi pour vivre pleinement son chagrin.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires