Signes des défunts : quand nos morts se manifestent…

C’est l’un des phénomènes les plus remarquables rapportés par ceux qui vivent le deuil : avoir reçu des signes de nos défunts. Un phénomène dont on se parle de proche en proche, et que la science a nommé, mais pas encore exploré.
Signes des défuntsCrédits: Austin Chan sur Unspalsh

« J’ai eu l’impression d’être entouré de chaleur… C’était une onde bienfaisante… Il était comme collé à ma peau… Je me sentais baignée de joie et d’amour… » Certes, les variations sont multiples, mais le sens global exprimé demeure fondamentalement le même. Des personnes rationnelles témoignent de l’inouï, des signes des défunts, un contact sensible, réel, avec leurs proches décédés. Dans tous les cas, il s’agit d’une expérience spontanée, survenue sans l’intermédiaire d’un médium et le plus souvent dans les premiers jours ou semaines après le décès.

Cette expérience indéfinissable porte un nom : VSCD, « vécu subjectif de contact avec un défunt », ou encore CAD pour « communication avec les défunts ». Des termes qui, pour beaucoup de sceptiques, appartiennent au domaine des impressions, voire des affabulations mais qui, pour ceux qui portent témoignage, soulagent. Car nommer cette expérience est déjà la reconnaître.

Témoignage : ils ont reçu un message de leur défunt, ils racontent

Des signes des défunts qui ne trompent pas

De nombreuses personnes ont ainsi des contacts avec des défunts sans passer par des médiums. Ce sont des personnes que l’on pourrait qualifier de « normales » et qui ne se savent douées d’aucun don paranormal. Toutes évoquent pourtant des VSCD qu’il est possible de classer en une brève typologie.

Les VSCD les plus courants sont d’ordre :

  • sensitif : évocation d’une sensation inédite “d’enveloppement d’amour” et de chaleur intense, un sentiment de paix et de joie infini,
  • tactile : on se sent touché par une présence qui parfois peut refaire un geste familier du défunt,
  • symbolique : comme les papillons, les oiseaux ou les arcs-en-ciel,
  • physique : une lumière ou un appareil électrique qui s’allume ou s’éteint, une montre qui s’arrête définitivement à l’heure du décès,
  • visuel (vision partielle ou complète du défunt,
  • olfactif (une odeur évoquant le défunt).

Le VSCD peut survenir aussi dans un rêve où le défunt transmet un message ou encore une communication avant l’annonce du décès.  Un exemple frappant a ainsi été rapporté à plusieurs reprises : celui des dessins d’enfants ayant vécu en camps de concentration. Alors que ces dessins ont été retrouvés dans des lieux où la mort était omniprésente, on observe sur plusieurs la présence de papillons. La symbolique prend une dimension encore plus forte si l’on se souvient que, dans la mythologie grecque, l’âme acquiert des ailes de papillon. Ainsi elle peut manifester son amour de différentes manières…

A lire aussi : nos proches nous parlent, apprenons à les entendre, l’interview de Valérie Seguin et Le jour où j’ai commencé à communiquer avec les morts

Des chiffres parlants… Mais peu de recherches sur les signes des défunts

L’expérience du « vécu subjectif de contact avec un défunt » ne serait pas si rare. 25% des Européens et 20 à 44% des Américains déclarent l’avoir éprouvée.

Pour l’Europe, une large enquête a été menée dans 13 pays. Elle porte sur les domaines de la télépathie, de la clairvoyance et du contact avec les morts. Sur ce dernier point, les individus sondés devaient répondre à la question : Avez-vous déjà eu l’impression d’être réellement en contact avec une personne décédée ? De grandes différences par pays apparaissent, puisque les réponses positives varient entre 9% et 41% des sondés. (l’Islande en tête avec 41%, puis l’Italie avec 34%, l’Allemagne de l’Ouest 28%, la Grande-Bretagne 26%, la France 24 %, la Belgique 18%, l’Irlande et l’Espagne 16%, la Finlande et la Suède 14%, la Hollande 12%, le Danemark 10% et la Norvège 9%). En résumé, il ressort en moyenne qu’un quart des Européens reconnaît avoir eu un contact direct avec un être décédé.

Pour les États-Unis, les estimations, prudentes, annoncent 20% de réponses positives à la question. Mais certaines estimations avancent un pourcentage beaucoup plus élevé, notamment chez les parents et les enfants en deuil, les veufs et veuves.

Malgré ces chiffres élevés, nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements de la recherche dans le domaine. « A ce jour, il n’existe aucune équipe de chercheurs qui répertorient, de façon systématique, les récits de VSCD, en écartant ce qui est de l’ordre du psychiatrique (hallucinations, délires d’interprétations etc.) pour ne s’en tenir qu’à des faits tangibles. Les voies d’investigation sont désormais ouvertes… » constate le psychiatre français Christophe Fauré, spécialiste de la fin de vie et du deuil.

Anne Tuffigo, médium, dialogue avec les défunts et décrypte leurs signes. Ecoutez le podcast

Des signes des défunts racontés par des proches 

Depuis que je m’intéresse à ce sujet, les langues se délient, plusieurs personnes me parlent spontanément d’expériences comparables. Pour n’en citer que quelques-unes, trois personnes m’ont raconté avoir reçu la visite d’un défunt ne sachant pas qu’il était mort. L’une a éprouvé une forte sensation de présence du défunt auprès d’elle. La seconde a senti un souffle qui la bousculait et a spontanément pensé au défunt. La troisième personne dormait et a eu l’intuition du décès dans un rêve. Toutes trois se trouvaient à des centaines de kilomètres du lieu du décès.

Sophie, la compagne d’un ami récemment décédé, me confie que le matin des funérailles, un oiseau a cogné à deux ou trois reprises à sa fenêtre à coups de bec. Elle l’a pris comme un signe. Quelques jours plus tard, alors qu’elle se reposait, elle a cette fois fortement ressenti la présence physique de son compagnon dans son lit pendant environ cinq bonnes minutes, comme si, dans un puissant enveloppement d’amour, il la tenait dans ses bras. « Ce fut tellement intense, me dit-elle, que j’étais persuadée qu’il était là. Puis j’ai senti qu’il se détachait de moi. Et à ce moment-là, je me suis tout de suite retournée pour voir si cette “présence” était là physiquement. Les jours suivants, j’étais pressée d’aller me coucher car j’avais l’espoir que cette expérience se renouvellerait, mais cela ne s’est jamais reproduit. »

Ils passeraient aussi par les ondes et le végétal…

J’apprends aussi que lors des funérailles de la mère d’une connaissance, le téléphone de la meilleure amie de la défunte a sonné. L’écran affichait le numéro de la personne décédée. Néanmoins nul ne se trouvait au bout du fil et après vérification, personne n’avait utilisé le téléphone de la défunte. Troublant non ? D’autant plus que cette connaissance est plutôt réfractaire à ces sujets. Ce phénomène téléphonique figure parmi les études réalisées sur les VSCD. Autre signe assez surprenant encore, perçu à travers le végétal : deux personnes m’ont rapporté un témoignage similaire. L’une d’entre elles a vu la plante que lui avait offerte son frère décédé refleurir le lendemain de son décès, la plante était pourtant morte et ne recevait aucun soin depuis des mois. Elle n’a jamais refleuri ensuite…

Au-delà du cercle des intimes

Au départ, le pourcentage relevé par les études d’une personne sur quatre ayant reçu ainsi un signe d’un défunt, m’a paru incroyable. Mais je me suis vite aperçue qu’il suffisait que je parle de ma propre expérience de VSCD, ressentie lors du décès de mon père (phénomène qui a duré 3 jours et demi !), pour que d’autres que moi osent à leur tour en parler. La plupart des gens craignent tout simplement de passer pour des illuminés !

En attendant plus de confirmations scientifiques de ces phénomènes, le partage d’expérience demeure une manière d’en attester. Sans cela, combien de fois ne passerait-on pas à coté de ces phénomènes, sans savoir que c’est peut-être notre cher défunt qui nous envoie un signe… À moins que nous ne préférions qualifier tout cela de « hasards »…

Valérie Seguin, est l’auteure du film Et si la mort n’existait pas (visible sur Youtube) et du livre Les trois jours et demi après la mort de mon père (Editions Les Arènes, 2015), un témoignage enquête aux frontières de la mort.

 

31 réflexions sur “Signes des défunts : quand nos morts se manifestent…

  1. Répondre
    Denise Marchesich - 12 janvier 2020

    Arrêtez de poser des ‘SI’ un peut partout.Un défunt peut deux jours après venir vous visiter et s’agripper à votre corps pendant des mois..
    De même, j’ai vécu quelque chose de magnifique une nuit où le bruit d’une manifestation m’a réveillé ,personne décédée depuis plus de dix ans, j ‘étais là, à regarder cet incompris que je regardais, ce magnifique.. De même, elle m’ a fait comprendre par des dessins afficher sur un mur, de quelque chose qui s’est passé quelques mois après.
    Je lis vos articles, mais avec regret je ne continuerai pas à vous a communiquer avec vous.
    Faites cesser le doute;

    1. Fabienne - 18 juin 2020

      Bonsoir,

      Moi, cela fait un an que mon frère est mort d’un cancer à 49 ans. Je lui parle mais je n’ai aucun ressenti de sa part. Je voudrai bien communiquer avec lui sans passer par un voyant. Cordialement. Fabienne

  2. Répondre

    […] the people who live in them to silence and further isolates them. We don't have any yet scientific studies on these VCSDs because these phenomena are not reproducible: it is therefore impossible to carry out […]

  3. Répondre
    ANTOINETTE GAGNON - 12 février 2020

    12 FEVRIER 2020
    JOELLE EST NEE 12JANVIER 1971 DECEDEE EN1987 19 JANVIER ELLE A VECUE 16 ANS J;AI BEAUCOUP DE PEINE A M’EN REMETTRE ENCORE ,
    CETTE ANNEE 2020 ENCORE PLUS DIFICILLEMENT. DEPUIS LE 12 JANVIER TOUT EN REGARDANT DES EMISSIONS REELLES .. FILM .. OU DOCUMENTAIRES A LA TELEVISION TOUT CE QUE JE VOYAIS ET ENTENDAIS ETAIT LA DATE DE SA NAISSANCE 12 JANVIER 1971 ET SON ANNEE DE DECES 19 JANVIER 1987 CA TOUS LES JOURS MEME UNE JOURNEE 3 FOIS DANS LA MEME JOURNEE MEME LES DEUX NAISSANCE ET DECES MEME JUSQU’A PRESENT 12 FEVRIER
    .MEME UN SOIR QUE JE REGARDE LE FILM ( LA NOSTALGIE DE L’ANGE ) LA PETITE DECEDE RAPELLE TOUTES LES PETITES FILLES ANGES PAR LEUR NOM ET ANNEE DE LEUR DECES TUEES PAR UN TUEUR EN SERIE ET VOILA QUE JE ME SUIS DIS PUIS EN 1971 QUI ?
    DEUX SECONDES A PASSEES ET ELLE COURRAIT ET MONTRAIT OU ELLES ONT ETE TUEES CES PETITES PUIS…. ELLE DIT HOLLY EN 1971, CE FUT LA DERNIERE
    JE CROIS QUE JOELLE M’A FAIT PART DE SA PRESENCE PLUSIEURS FOIS EN ME MONTRANT MAMAN JE SUIS LA A COTE DE TOI NE PLEURE PLUS

    1. Sarah Dumont - 14 février 2020

      Merci Antoinette pour votre joli témoignage.

  4. Répondre
    GISELE GAONACH - 10 mars 2020

    Bonjour. Un homme que j’ai profondément aimé est décédé au mois d’août dernier. Nous nous sommes séparés à cause de la distance. Depuis quelque temps je vois beaucoup d’heures miroir. Ce qui m’interpelle le plus est que je trouve son prénom et même son nom de famille écrit un peu partout. Je suis intriguée par le fait de trouver son nom de famille écrit dans des livres. Ex : Docteur(suivi de son nom de famille) et dans le même bouquin de voir mon mon prénom inscrit, des passages avec son diminufif suivi de son métier qu’il adorait. Il m’arrive d’entendre son prénom dans des lives, à la télévision et à deux reprises cités très fortement dans une vidéo à tel point que j’en ai sursauté en portant une main sur mon coeur tellementvc’était fort !!! Il y a deux jours j’ai eu subitement envie de lire un livre que j’avais acheté il y a plus d’un an alors que j’avais déjà entrepris un autre bouquin passionnant. Je commence la lecture et en reposant le livre, je vois que l’auteur a le même prénom. Je reçois tous les jours un mail d’un certain Frédéric, c’est le prénom de mon ami défunt. Je ne sais que penser. Est ce que ce sont des signes qu’il m’envoie ou est ce moi qui me fait des idées. J’avoue que je suis très troublée par tous ces faits. Si quelqu’un peut m’éclairer je la remercie par avance.

  5. Répondre
    david. - 31 mars 2020

    Bonsoir: Moi des faits se sont fait sentir quand un de mes beaux-frères est décédé en 2008. Il est de Thonon-les-Bains en Hte-Savoie et moi de Douai dans le nord. Je le savais pourtant malade, mais ne pensais pas à ce qu’ il allait partir si vite.
    Je rentre du boulot, bois mon café et bouquine une revue technique auto et d’ un seul coup nous sentons moi et ma Maman un froid qui traverse notre corps alors qu’ il faisait bon, Maman et moi on se regardais de deux surpris et quelque secondes après le téléphone se met à sonner et une de mes nièces donc une fille de mon défunt beau-frère nous annonce cette terrible nouvelle. Estomaqués et les larmes pleuvaient comme vache qui pisse, je dis à ma Maman ” c’ est Jojo, il est venu nous dire au-revoir “. On l’ appel Jojo, vu qui s’ appel Georges. Excusez-moi mais je parle toujours de ceux/celles que j’ ai perdu ( au présent ).
    Je peux vous dire que sa ne peut être que lui, car j’ ai eu des aigreurs au niveau du fois car il est malade du fois à cause du sang contaminé que l’ hopitale de Douai lui avait transfusée lors de son accident grâve dans sa jeunesse.
    Et pour preuve aussi, de son vivant quand il passait derrière moi il me tapotait sur l’ épaule et exerçait un petit pincement avec sa paume et les doigts comme si c’ était un massage et ce geste je l’ ai ressentis 1 an où 2 après alors que j’ étais en train de déguster un bout de fromage. Lol.

  6. Répondre
    david. - 31 mars 2020

    Je sais que ma maison est remplie d’ énergie. Parce-que même par temps de canicule, ma maison est glacée. Je me lève souvent la nuit pour boire un verre de lait et je me sens regardé et suivi car le froid me caresse le dos. Je ne suis pas rassuré mais en blaguant pour cacher ma peur je plaisante en leur disant par l’ amour de Dieu soyez toutes et tous en paix en me mettant la main au cœur et leur faisant un baiser soufflé de la main. Et je m’ en vais me coucher avec les larmes. Sa fait très mal, il y a des jours à mon travail quand je sais que je vais craquer, je m’ en vais me cacher mais je suis trahis par quelqu’ un qui vient chercher quelque chose et me trouve là assis à terre et sanglotant .

    1. Sarah Dumont - 12 avril 2020

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage. La présence de défunts dans votre maison ne semble pas être apaisante et au contraire, semble créer chez vous des émotions négatives (peur, fatigue, tristesse). Avez vous pensé à la faire nettoyer ?

      Sarah

  7. Répondre
    Jean - 14 avril 2020

    Mercredi soir j’écoutais une chanson en boucle avec les écouteurs dans le lit depuis au moins 2h. J’ai eu soudainement un soufflement froid dans mon cou qui m’a fait retourner tellement j’ai eu peur. J’ai juste eu le temps de penser que j’avais peut être laissé la fenêtre de la chambre ouverte (derrière moi) et quelqu’un était entré par la terrasse et était derrière moi…ou sinon un coup de vent… Je me suis retourné et la fenêtre était fermée. Tout était fermé dans l’appartement. C’est à ce moment là que j’ai pensé à mon mari décédé il y a un peu plus de 2 ans et qui m’a déjà envoyé des signes extraordinaires. J’ai regardé l’heure. Il était 1h15, c’était le 9 avril depuis 1h15. Le jour de son anniversaire

    1. Sarah Dumont - 15 avril 2020

      Quel joli signe… et beau cadeau il vous a fait.

  8. Répondre
    danielle briand - 26 avril 2020

    mon fils ludovic étant décédé le 21 octobre 2018 par suicide m’à parlé 1 fois ce rève pour moi était très beau ensuite je me suis sentie apaisée par ce rève mais il ne me parle plus pensez vous qu’il me repaelera

    1. Sarah Dumont - 27 avril 2020

      Merci pour votre témoignage Danielle. Bien sûr, il peut tout à fait se re-manifester.

    2. danielle briand - 28 juin 2020

      bonjour à vous !
      pour la 2ème fois je reviens vers vous quelquefois ma télévision s’arrète l’espace d’une seconde et ensuite elle se rallume toute seule
      ma question est la suivante est-ce des signes de mon fils ludovic qui est décédé par suicide le 21 octobre 2018 donc j’attends votre réponse avec beaucoup d’impatience mais à ce joue tout ce que je peux dire à mon fils de lahaut ou sue tu te trouve je pense tous les jours à toi et je te dis du fond du coeur mon ludovic je t’aime plus que tout tu est dans mon coeur jusqu’à la fin de mes jours mamn qui t’aime et qui ne t’oublie pas

  9. Répondre
    Grignette Boutdebois - 27 avril 2020

    Bonjour,
    Mon mari est mort le 19 octobre 2019 de longue maladie( Emphysème). C’est une personne dont on avait annoncé en 1998 qu’il n’en avait que pour 6 mois à vivre tellement la maladie était avancée.

    Losrque je l’ai rencontrée en 2004, il ne faisait plus que 54kg pour 1.80 m…
    Ça été le coup de foudre ( de mon côté j’ai aussi des problèmes respiratoires alors je savais très bien ce qu’il endurait).

    Tout les médecins et pneumologues qu’il rencontrait était abasourdis par sa volonté et sa force de caractère (ancien skipper). Car tous les après midi, il faisait du tapis, du vélo, du steppe où de la musculation. ( bien-sûr avec l’oxygène à 8 litres ).
    Toutes ces années il a tenu par amour pour moi…les 2 dernières années il faisait infections sur infections. (Ayant même attrapé une infection nosocomiale au service de pneumologie de Monaco) ayant même fait un pneumothorax en 2017…malgré tout celà deux jours avant sa mort, il continuait à faire du sport…

    Tout ça pour préciser la volonté qu’il avait…il me disait toujours qu’ il ne me laisserait jamais.

    Le jour de sa mort à été éprouvante car au moment de partir à l’hôpital (comme il ne voulait pas me laisser ) il a fait un malaise cardiaque. Il y a eu massage de la part des urgentistes… 20 mn plus tard je l’ai entendu faire un râle de l’autre pièce. ( comme pour dire laisser moi tranquille…)
    Alors j’ai pris la décision de dire au médecin d’arrêter, de le laisser tranquille. Et à mon cher et tendre, je lui est dit qu’il pouvait partir que je le laissais partir…en tout 1h30 qu’il était déclaré mort.
    Les urgentistes et pompiers sont partis et je me suis retrouvée toute seule à pleurer contre son cœur … puis à un moment donné j’entends un battement de coeur, je me précipite pour lui rebrancher l’oxygène et vite j’appelle l’infirmière qui rappelle les pompiers et le médecin urgentiste…
    Les pompiers lui rebranche un appareil pour vérifier le pouls et la saturation d’oxygène…le pouls est minime voir inexistant la saturation d’oxygène idem mais ils varient beaucoup tout les 2 selon que je lui parle où pas … les pompiers m’incite à continuer à lui parler et à chaque fois il y à une manifestation sur l’appareil… (au fond de moi même si je ne voulais pas l’admettre je savais qu’il ni avait pas grand espoir car le matin, ses reins avaient arrêtés de fonctionner…mais déjà là il me faisait comprendre qu’il était là )
    Lorsque le médecin urgentiste est arrivé il a confirmé qu’il n’y avait pas d’espoir possible… mais je voyais à la façon dont il se regardaient tous qu’ils étaient très étonnés…(plus tard l’infirmière me confirmait que ce n’était pas normal et qu’ ils avaient été tous très intrigués…)

    Le soir même il est venu me pincer les doigts de pieds ( c’était une blague entre nous que le premier qui partirait viendrait chatouiller les pieds de celui qui reste).

    Si je vous ai raconté tous celà c’est parce que depuis ce jour il me caresse le visage, la tête, les cheveux, les bras lorsque je lui demande de me faire un calin… je discute beaucoup avec lui par l’intermédiaire d’une bougie et c’est toujours très clair…

    Je sais que j’ai énormément de chance, et c’est pour celà que je culpabilise de ressentir de la tristesse et le manque de sa présence physique ( même si je sais qu’il est beaucoup mieux là ou il est car il ne souffre plus) …
    Je culpabilise de pleurer alors je me retiens…j’en arrive même à culpabiliser de culpabiliser…
    Je pense à toutes ces personnes en deuil qui aimeraient peut-être être à ma place.

    Je passe par des moments d’euphorie car des fois il se manifeste en allumant des choses comme ma télé…ou encore, il s’arrange toujours pour lorsque j’arrive à un endroit où l’on ne trouve jamais de place pour se garrer moi j’en trouve toujours…
    Même maintenant que j’écris il me caresse la tête et le visage…

    Alors pourquoi suis-je si triste ?

    Quelqu’un pourrait-il m’aider?

    1. Sarah Dumont - 29 avril 2020

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage. Quelle force de vie votre mari et quelle chance de pouvoir communiquer avec lui et de vivre ces visites qui vous procurent bien-être et joie. Malgré tout, vous devez aujourd’hui vivre sans lui et vous ne pouvez pas vous en vouloir d’éprouver du chagrin. Il est plus que normal et il est important de l’accueillir avec douceur. C’est en faisant preuve de douceur avec vous -même et en vous accordant le droit d’être triste que vous pourrez cheminer. Il faut du temps pour apprivoiser la perte et créer un nouveau lien avec l’être aimé. Une citation de Hokusai me vient en tête en vous lisant : “Le deuil, c’est comme une danse que l’on apprend… deux pas en arrière, un pas en avant… deux pas en avant, un pas en arrière… Puis vient le jour où compter les pas n’est plus nécessaire”. Prenez soin de vous.

  10. Répondre
    Elias - 13 mai 2020

    Bonjour mon frère est “mort” depuis 3 ans et il rentre en contact avec moi par le telephone jai tout enregistré sur ma chaine YouTube cest incroyable une fois il ma enveloppé de ces ondes jetait comme fou de bien-être c’était une jouissance de bonheur et une autre fois une brume se baladais chez moi que jai filmé bref que du bonheur ma chaîne cest “jesuisfierdemavieetvous”

    1. Sarah Dumont - 16 mai 2020

      Nous allons regarder votre chaîne avec attention !

  11. Répondre
    tengre - 16 mai 2020

    Bonjour

    J’étais en train de travailler sur un article jeudi soir portant sur les recherches universitaires d’un ami décédé en aout 2018 et la personne qui le co écrit avec moi donc m’écrit qu’elle n’a plus le temps de s’investir dans ce travail… Je lui propose de réfléchir un peu par mail … vendredi matin à 5h30 je me réveille et ouvre ma messagerie – y lis sa réponse qui décline de nouveau ce travail…
    Je fais du café… et comme des miettes de pain se trouvent au sol je prends le balai … entre le mur et le meuble je balaye et vois une alliance…
    cet objet m a été donné par le défunt je l’avais mise dans une boite… et je ne comprends pourquoi alors que je balaye souvent cet endroit elle n y était pas avant…. ;(

    1. Sarah Dumont - 16 mai 2020

      Joli signe d’encouragement, non ?!

  12. Répondre
    Beau - 31 mai 2020

    une petite fille de 4 ans, sortant de sa sieste, voit l’espace de quelques secondes une grand tante récemment décédée
    lui faire signe et lui répondre. Oui elle va bien. oui elle est avec Jésus…
    qu’en penser?

    1. Sarah Dumont - 1 juin 2020

      Bonjour Annie, Si elle l’exprime, c’est que c’est que c’est de l’ordre d’une réalité sensible pour elle. Voici un texte et la référence à un livre qui pourront peut-être vous éclairer. https://arcturius.org/les-enfants-et-le-surnaturel/
      Cordialement

  13. Répondre
    david - 18 juin 2020

    bonjour mon fils s est suicidé en novembre 2018 n arrivant pas a surmonter cette douleur sur mon chemin j ai fait connaissance de thierry et sweety 2personnes formi dables qui m ont passés des messages de mon fils par tci c est impressionnant mon fils répondait comme si il était a mes cotés et je sais qu il me protége

  14. Répondre
    Audrey - 20 juin 2020

    bonjour,que croire de ce quit vienr de m arriver il y a deux jours et qui me hante. Aujourd hui 20 juin 2020 nous nous sommes maries il y a tout juste 5 ans sur ctte belle ile en Grece. Malheureusement 3 ans et demi apres tu es parti par cette foutu maladie et tu m as laisse moi et les enfants; ta fille si petite qui te reclame tant aujourd hui pour grandir, ton fils qui ne sait plus comment parler de toi. Et nous, couple fusionel qui etait tant envie… j ai longtemps cherche a reconnaitre des messages de ta presence dans notre maison, beaucoup de problemes techniques, des bruits, bref rien qui ne me parle jusqu a aujoujourd hui notre anniversaire de mariage.comment est ce possible un mot avec ton ecriture que je decouvre juste dans mon portefeuille parlant de notre amour ENCORE reel et qui fait reponse a la derniere musique que je t ai laisse. COMMENT Y CROIRE?

    1. Sarah Dumont - 20 juin 2020

      Bonjour Audrey, Ce mot était depuis toujours dans votre portefeuille et vous l’aviez oublié ? Ou était-ce une surprise que vous n’aviez jamais découvert ?
      Dans tous les cas, quelle plus belle preuve d’amour Audrey pour votre anniversaire de mariage…

  15. Répondre
    logis - 20 juin 2020

    Bonjour,
    J’ai vécu deux courtes mais étranges expériences, liées à deux personnes défuntes.
    La première expérience a eu lieu en 1998. Je savais mon père malade d’un cancer depuis plusieurs années, mais il avait un traitement et les médecins n’envisageaient pas de décés à court terme. J’avais parlé à mon père au téléphone 3 jours avant sa mort, il allait parfaitement bien.
    La nuit de son décés , je dormais profondément et soudain j’ai fait un rêve d’une incroyable réalité. Les couleurs étaient vives et lumineuses. Mon père et moi étions dans une mongolfière et nous montions trés vite. Le ciel était d’un bleu clair translucide magnifique. Mon père se penchait dans le vide, car il voulait redescendre. Et puis tout d’un coup il s’est retourné, m’a regardé et m’a souri . Puis tout s’est arrêté et je me suis réveillée.
    Le lendemain je me suis rendu à mon travail, et dans la matinée on m’a téléphoné pour m’apprendre sa mort la nuit précédente.

    La deuxième expérience s’est déroulée en 2013. Dans la journée j’avais appris le décés d’une collègue que j’aimais beaucoup. Elle avait 62 ans et est décédée dans son sommeil, ( probablement un AVC ou rupture d’anévrisme, nous n’avons jamais su vraiment la cause de sa mort ) elle vivait seule, tout comme moi.
    Le soir, arrivée chez moi je me suis adressée à elle en lui demandant de m’envoyer un signe pour me faire savoir que tout allait bien pour elle, où qu’elle soit. Vers 20h30, j’allais préparé mon repas, lorsque j’ai senti un parfum trés particulier, un parfum de figues.
    Mon logement est tout petit ( 2 pièces ) les fenêtres étaient fermées. Il n’y avait pas d’autres résidents dans la maison de ville que j’occupai à l’époque, et composée d’un rez-de chaussée et un étage. Je suis sortie dans le couloir et dans la rue, mais le parfum n’était que dans mon appartement. Puis il s’est estompé.
    C’est seulement dans mon sommeil, que j’ai réalisé ce qui c’était passé, et cela m’a réveillé . Ma collègue et amie adorait parfumer son appartement avec un parfum d’ambiance de figuier. Je peux reconnaître ce parfum car elle était la seule personne a l’utiliser chez elle. Je pouvais le reconnaître sans me tromper.
    Est ce des hasards, est ce un signe de ceux qui sont partis.

    1. Sarah Dumont - 20 juin 2020

      Bonjour,

      Merci pour votre témoignage.
      Je pense que votre perception est juste et que votre père et votre collègue ont su se manifester de la bonne façon pour vous dire qu’ils étaient en paix. Faites confiance à votre ressenti. Au fond, vous seule avez la réponse 🙂

  16. Répondre
    Valérie - 26 juin 2020

    Bonjour,
    Je partage avec vous mes ressenties :
    99 : décès de ma grand-mère maternel, j’étais ado et très affectais, je la pleurais chaque jour.
    6 mois plus tard, dans un rêve en bord de mer nous faisions une balade, on marchait jusqu’au bord de l’eau, elle me tenait la main, puis la lâchait pour rejoindre une capsule qui montait au ciel, elle me disait au-revoir.
    2005 : décès de ma grand mère paternelle, deux ans après, j’ai revécu l’enterrement comme si j’étais dans le corps d’une fillette, accrochait à elle, je m’agrippais à sa robe, puis elle me parlait, que je devais a présent la lâcher la laisser partir, des sanglots et sa main qui s’éloigne doucement.
    Quand je suis triste je chante une chanson toute seule, et quand j’allume ma radio en voiture dans la journée cette chanson de 2005 passe à l’antenne. Et là, je souris en pensant à elle pour la remercier.
    2013 : ma santé n’allait pas fort, j’étais affaiblie et je me battais pour guérir, en rêve mes deux grands parents dont ma grand mère maternelle, a mon chevet, ils m’observaient tous les deux et me veillaient. A mon réveil j’avais ce fort sentiment d’amour et de soutien, j’étais au plus bas, moins bas grâce à leur visite
    été 2017 : une amie très malade vient séjourner à la maison, à son arrivait, je la vois lumineuse, mais vient le moment de l’embrassade et du câlin, le choc, j’ai un flash intense, je la vois vider son appartement, nous redistribuant ses affaires, elle me donne ses plantes (alors qu’elle n’en a pas) fin du flash je suis déboussolée et peine à cacher mon trouble. Je comprends que la fin arrivera au printemps.. nous profitons de sa venue avec cette pointe au coeur, puis de son anniversaire, du jour de l’an et d’autres visites, peu après de début de l’été le 28 juin 2018 elle nous quitte après une longue bataille. Ce flash je viens de comprendre que maintenant que si je l’ai vu, ce n’était pas pour le lui dire (je ne lui ai jamais dit) mais il était pour me préparer moi à son départ. J’ai compris à présent, pourquoi voir la mort d’une proche, je devais m’y préparer pour l’accepter.
    A sa mort, j’ai constaté énormément sa présence chez nous, elle était toujours la bienvenue nous l’aimions si fort, les verres faisaient du bruit, la télé s’allumait sur sa musique, dans ma voiture la radio passait les mêmes chanson pendant des mois, toujours dans le même ordre. Si bien que j’essayais de capter les mots fort pour voir s’il n’y avait pas un message caché, je n’en ai pas trouvé ou il n’y en avait juste pas.
    un oiseau m’a salué chaque jour pendant un an et demi à ma fenêtre, piquant son bec dessus, jouant avec moi en disparaissant, puis réapparaissant. J’ai mis longtemps avant que mon mari ne puisse le voir enfin, c’était réel. il venait seulement si j’étais seule.

    voilà pour les grandes lignes, ils sont là pas loin veillant chacun sur nous, si loin et si proche à la fois

  17. Répondre
    boris - 28 juin 2020

    bonjour, je laisse ce message ici, pour vous dire de faire très attention entre les signes qu’ils sont non chercher et encore pire lorsque c’est vous que les chercher, car j’ai perdue ma mère en mai 2019 et depuis ce jour la je rêver au moins 3 fois par semaine d’elle en la voyant seule dans une pièce sombre entrain de pleurer, et j’avais même demander une fois mais dans ce reve, mais quesque tu fait la et pourquoi tu pleure, et elle m’a dit, c’est difficile pour moi, c’est trop difficile, donc je peut vous dire qu’en plus la dépression de l’avoir perdue assez précocement d’une maladie grave et très marquante (métastases osseuse) ces rêves ne fessait qu’amplifier cela, et je pouvait pas m’empêcher de pleurer après ces rêves et en plus en journées, et un jour, 6mois plus tard en tapant morts contact rêves sur youtube, je suis tomber sur une vidéo d’un chrétien qui disait que les esprits dit impurs ou démons adorer se faire passer pour les défunts après les deuils pour manipuler, rendre triste leurs victimes ou les inciter a rentrer plus en contact avec les morts,etc,etc, et qu’il fallait demander avant d’aller dormir demander a Jésus d’éloigner les rêves ou cauchemars démoniaque jusqu’a que cela se termine, et donc je me suis dit je vait essayer et le deuxième soir j’ai fait ce reve, ou je voyait ma mère assis, mais cette fois si elle ne pleurait pas mais me fixer méchamment, alors j’ai parler dans ce rêves en disant au nom de Jésus, et la j’ai vut le visage de ma mère se déformer et transformer en visage monstrueux et crier et le reve c’est fini comme cela et depuis je n’ai plus jamais fait ce rêves, et j’ai vut-lut sur internent que bcp de gens qui essayent d’eux meme de rentrer en contact avec des morts, on subit de multiples probleme (maladies, agression physique, perte de connaissance, possésion) donc je vous le déconseille trés fortement

  18. Répondre
    danielle briand - 29 juin 2020

    bonjour à vous !
    que signifie le rêve que j’ai fait en 2019 environ 6 à 9 mois après le décès brutal de mon fils ludovic qui à mis fin à ces jours le 21 octobre 2018
    voilà mon rêve à commencer comme ceci d’ailleurs cela m’a réveiller cela à commencer par un très long chemin de fleurs et à un moment de temps j’ai vu un cercueil et là j’ai dit dans mon rêve mais qu’es que c’est beau mais t’est beau et tout d’un coup men fils ludovic m’à dit je suis là mais je suis là mais je suis là et quand je me suis réveillée le matin je me suis sentie apaisée et heureuse mais depuis ce temps là ludovic ne m’a plus parler je garde toujours espoir de l’entendre à nouveau dans mes rêves alors pensez vous qu’il me parlera un jour mais en ce moment je me sens pas bien je ne cesse pas de penser dans mon fils qui’ n’est plus avec moi le matin je pleure en prenant mon petit déjeuner idem le midi en déjeunant et le soir idem en soupant est ce normal que j’ai le moral à zéro mais j’aimerai être écoutée et aimerai que ludovic me parle mais hélas plus rien merci de votre réponse à ma question

  19. Répondre
    Fabienne - 5 juillet 2020

    Bonsoir,

    Moi, cela fait un an que mon frère est mort d’un cancer à 49 ans. Je lui parle mais je n’ai aucun ressenti de sa part. Je voudrai bien communiquer avec lui sans passer par un voyant. Est ce possible? J’attends vos retours avec impatience. Cordialement. Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Recevez la newsletter de Happy End