Enterrement : un lâcher de papillons en guide de geste d’adieux

papillons-bleuCrédits: Unsplash

A l’issue de la cérémonie, après plusieurs étapes importantes, les membres de l’assemblée, par des gestes physiques et propre à chacun, vont pouvoir individuellement dire au revoir à la personne disparue. Un lâcher de papillons, symboles de la métamorphose et de la transformation vers le firmament, peut être choisi comme geste d’adieu lors d’un enterrement.

Au moment de leur envol, chacun pourra formuler ses vœux au défunt. Des éleveurs de papillons proposent des kits complets à commander au minimum 48 heures avant le jour de la cérémonie (tout dépend de l’entreprise choisie). Vous les recevez dans un emballage isotherme. Les prix varient en fonction des élevages, de l’espèce choisie et du nombre de papillons demandé (certains éleveurs ne livrent qu’à partir de 5 papillons). À partir de 53 € les 12 papillons et 180 € la cinquantaine. Pour en trouver, renseignez-vous auprès d’éleveurs de papillons dans votre région ou consultez des sites tels comme Papylis.

Comment organiser un lâcher de papillons lors d’un enterrement ?

Deux options possibles : un lâcher de plusieurs papillons par la même personne ou en individuel, par chaque membre de l’assemblée. Optez pour au moins 10 papillons afin d’obtenir un beau résultat. Attention, les papillons ne pourront pas voler à une température inférieure à 15 °C et en cas de forte pluie ou de vent.

Des papillons en papier : une autre alternative

Si l’enterrement a  lieu en hiver, ou si vous ne voulez pas employer de vrais animaux, existe également des papillons en papier. Munis d’un élastique, il faut leur remonter les ailes 40 à 50 fois pour qu’ils prennent leur envol. Il est possible de les commander avec une carte pliante que chaque membre de l’assemblée pourra ouvrir de concert pour un bel effet. À partir de 19,50 €, les 10 papillons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter