Un évènement, une histoire à partager à la communauté Happy End ? Je partage mon témoignage

ll n’a jamais quitté ses lunettes noires… Même lors de la dernière Fashion Week à Paris où il est apparu amaigri. Depuis l’annonce de la mort de Karl Lagerfeld, stars et grands noms de la couture multiplient les hommages à celui qui a tant influencé le monde de la mode et qui vient de rendre son dernier souffle, à l’âge de 85 ans, à l’hôpital américain de Neuilly. Pour le couturier, la mort n’était pas un sujet tabou et il n’a d’ailleurs jamais hésité à l’évoquer publiquement.

Karl Lagerfeld avait prévu son enterrement

En avril dernier, écœuré par les obsèques de Johnny à la Madeleine, il avait évoqué ses dernières volontés et l’organisation de ses propres funérailles avec un journaliste du magazine Numéro :

« Quelle horreur ! il n’y aura pas d’enterrement. Plutôt mourir. Depuis ces sombres histoires de la famille Hallyday, les obsèques à la Madeleine ont tout l’air d’une farce. J’ai demandé à ce que l’on m’incinère et que l’on disperse mes cendres avec celles de ma mère… et celles de Choupette [la chatte de Karl Lagerfeld], si elle meurt avant moi. »


Il n’a pas assisté aux funérailles de ses parents

Karl Lagerfeld n’a d’ailleurs pas assisté à l’enterrement de ses deux parents. Sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, en février 2015, il avait raconté que sa mère, ne l’avait pas prévenu de l’enterrement de son père. Elle lui avait dit : ‘Tu n’aimes pas les enterrements’ (…) Et il ne semblait pas éprouvé de regrets : « Je ne suis pas certain que j’aurais dû y aller ».

A sa mort, sa mère n’a, à son tour, pas souhaité d’enterrement : « C’est très bien comme ça, on garde le souvenir des vivants. Voir quelqu’un dans une boîte en bois que vous avez connu de votre vivant, c’est très dur ».

Sur le divan d’Olivier Fogiel, il avait aussi révélé que Choupette, sa chatte chérie, égérie de nombreuses campagnes de publicité, notamment au Japon, était son héritière et figurait sur son testament. La somme gagnée avec ses spots publicitaires lui reviendrait !

Si la loi impose de respecter les dernières volontés du défunt, reste à savoir si le monde de la mode acceptera ses envies minimalistes…

 

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Happy End, responsable de traitement, collecte et publie vos commentaires pour vous permettre de partager vos avis. Nous vous invitons à ne pas communiquer vos données personnelles sensibles car votre commentaire va être public. Pour plus d’informations sur le Traitement de vos Données à caractère personnel par Happy End, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

J’anticipe mon départ

Nous vous guidons dans la rédaction de vos dernières volontés pour soulager vos proches de choix difficiles.


Des articles sélectionnés pour vous

Obsèques et handicap : spécificités de ces hommages

Obsèques et handicap : spécificités de ces hommages

Tenue enterrement : comment s’habiller pour des obsèques ?

Tenue enterrement : comment s’habiller pour des obsèques ?

À Berne, un café-restaurant s’installe dans un ancien crématorium !

À Berne, un café-restaurant s’installe dans un ancien crématorium !

Enterrement d’une personne obèse : cercueil, crémation… que faut-il savoir ?

Enterrement d’une personne obèse : cercueil, crémation… que faut-il savoir ?

Un cheval embrasse une dernière fois son maître

Un cheval embrasse une dernière fois son maître

The Green Memory, la nouvelle couronne de fleurs pour un enterrement écolo ! 

The Green Memory, la nouvelle couronne de fleurs pour un enterrement écolo ! 

Elle organise des Fêtes du souvenir pour rendre hommage à nos défunts !

Elle organise des Fêtes du souvenir pour rendre hommage à nos défunts !

Comment se déroulent les obsèques d’une personne sans entourage ni argent ?

Comment se déroulent les obsèques d’une personne sans entourage ni argent ?

“J’ai raté mon mariage, je ne raterai pas mon enterrement”

“J’ai raté mon mariage, je ne raterai pas mon enterrement”

Célébrer la vie d’un défunt avec des rires, c’est possible aux États-Unis

Célébrer la vie d’un défunt avec des rires, c’est possible aux États-Unis