Enterrement civil : qui peut animer la cérémonie ?

ceremonie-laique-lyriqueCrédits : Ariane Douguet par Nicolas Terraes

Le maître de cérémonie qui va animer la cérémonie de l’enterrement peut être un professionnel ou un proche de la famille. Son rôle ? vous aider à concevoir et animer la cérémonie des funérailles . Le maître de cérémonie sera un soutien dans le choix des textes, des chants ou musiques, des décors et gestes symboliques utilisés lors de la veillée et pendant la cérémonie (crémation ou enterrement civil). Dans certains cas, il peut se charger de rédiger pour vous un discours.

Le maître de cérémonie de votre opérateur funéraire ou du crématorium pour animer la cérémonie d’un enterrement classique

Maître de cérémonie est l’un des métiers du secteur funéraire. Depuis un décret de 2012 “relatif aux diplômes du secteur funéraire”, ce métier est encadré par la loi. Avant d’exercer, un maître de cérémonie doit donc avoir validé une formation théorique de 70 heures.

Le maître de cérémonie funéraire vous accompagne pendant tout le déroulement des obsèques. Il coordonne le placement de l’assistance, l’intervention des acteurs de la cérémonie (chauffeurs, porteurs…) et anime la cérémonie. Si le souhait a été formulé, il peut aussi faire la lecture de textes choisis au préalable. Son activité se termine à la fin de la cérémonie en remettant le registre de condoléances à la famille.

Il dépend de l’agence funéraire à laquelle vous avez fait appel ou du crématorium dans le cas d’une crémation. Quand vous demandez un devis à un opérateur funéraire, la mention de l’intervention d’un maître de cérémonie est systématique. Mais rien ne vous contraint à faire appel à lui.

Un officiant laïque pour animer une cérémonie sur-mesure

En dehors des pompes funèbres, il est possible de faire appel à des maîtres de cérémonie privés, autrement appelés célébrants ou officiants laïques. Ils organisent généralement d’autres cérémonies laïques, telles que les baptêmes républicains, les mariages ou les PACS. Mais le plus souvent, ils ont choisi d’animer des enterrements, par conviction, après une expérience personnelle qui les a particulièrement marqués. Certains d’entre eux se sont formés à l’étranger et se nourrissent de leurs voyages et de leurs croyances pour proposer des rituels sur-mesure.

Chacun adopte une méthode qui lui est propre, selon ses convictions et sa personnalité. Un officiant propose la plupart du temps l’écriture d’un discours d’hommage biographique du défunt. Pour le rédiger, il entre en contact avec plusieurs membres de la famille et amis et récolte leur témoignage. Cela l’aide à mieux connaître le défunt et ces témoignages personnels nourrissent son texte.

Il peut aussi prendre en charge la partie logistique et être à vos côtés dans toutes les étapes de l’organisation des obsèques. Il vous aidera à concevoir la cérémonie dans les moindres détails, vous suggérera des idées de décoration, de textes à lire, réfléchira avec vous à un geste d’adieux personnalisé, assurera le lien entre les différents intervenants… Il deviendra alors votre seul interlocuteur et jouera le rôle d’intermédiaire avec le personnel des pompes funèbres. Cela peut être rassurant et réconfortant de s’appuyer sur une seule et même personne dans un moment aussi déstabilisant.

Parfois, les officiants sont aussi chanteurs, musiciens, thérapeutes et peuvent proposer une prestation plus globale ou un supplément d’âme en accord avec vos convictions religieuses, spirituelles et philosophiques. En fonction de votre lieu de résidence, vous les trouverez facilement en lançant une recherche sur Internet. Notez que souvent, les célébrants laïques proposent sur leur site un premier rendez-vous gratuit sans engagement. Il peut se faire à votre domicile, au café ou si vous êtes loin, par téléphone ou Skype. Cette rencontre vous permettra de vous rendre compte si le feeling passe et si vous êtes prêt à accorder votre confiance à cette personne pour ce moment si important. Le montant de la facture varie entre 800 € et 3 000 €, en fonction de la prestation et des frais de déplacement.

Une fois engagé pour l’organisation des obsèques, l’organisateur se met généralement à votre service sans limite de durée. Il est disponible au téléphone pour répondre à vos questions, échanger sur vos envies, et ce qu’a été la vie du défunt. Ensemble, vous avez le même objectif : construire une cérémonie qui a du sens et qui ressemble à votre proche décédé. Le jour des obsèques, il est là pour vous accompagner et vous épauler. Vous pouvez vous reposer sur lui pour vivre ce moment sans tracasserie supplémentaire.

Un proche pour un hommage personnel

N’oubliez pas que vous êtes libres de vos choix dans l’organisation de ce moment qui sera à jamais gravé dans votre mémoire. Si vous craignez de rendre la cérémonie impersonnelle en faisant appel à un inconnu ou si vous préférez simplement rester entre vous, alors faites autrement. Un proche peut tout à fait animer la cérémonie d’un enterrement civil. Aucune démarche n’est à faire pour se déclarer comme tel et, même si la cérémonie est organisée au sein d’un crématorium ou d’un cimetière, vous n’êtes pas contraint d’avoir recours à leur personnel. Dans ce cas, le professionnel des pompes funèbres, présent à vos côtés, assurera uniquement les questions logistiques, de l’arrivée du cercueil à l’installation de l’assemblée, jusqu’à la fin des obsèques, sans prendre la parole. Si besoin, il jouera aussi les intermédiaires entre les professionnels et la famille.

Avant de choisir de confier les rênes de la cérémonie à un membre de la famille ou à un ami, assurez-vous que cette personne soit émotionnellement capable de s’exprimer publiquement ce jour-là. Elle peut avoir envie de tenir ce rôle, mais être assaillie par le chagrin le moment venu. Prenez donc le temps d’évoquer cette éventualité avec elle pour éviter une mauvaise surprise à la dernière minute.

Coordonner une cérémonie d’obsèques demande un minimum de préparation. Le maître de cérémonie est garant du bon déroulement des funérailles. Il faut donc qu’il soit informé des horaires à respecter, de l’ordre de passage des différents intervenants et de leur temps de parole. Le mieux étant de tout noter par écrit, afin d’être certain d’avoir les idées claires, même sous le coup de l’émotion.

Un conteur pour un peu de poésie

Jusqu’à présent, il n’existe pas, à ma connaissance, de conteurs proposant leurs services comme officiants d’enterrement. Mais leur faculté de narration, leurs talents d’improvisation et leur imaginaire peuvent être des atouts pour une cérémonie funéraire. Ils ont leur univers, leur culture, leurs croyances, se servent de leur voix et de leur corps pour raconter une histoire, et savent ajouter, à bon escient, de la musique pour donner du relief à un récit. En partageant avec un conteur les moments importants de la vie du défunt ou les traits de sa personnalité, il pourra relater une histoire imaginaire inspirée de faits réels et créer chez chaque personne présente des images et des émotions, qu’elle emportera avec elle pour longtemps. Si cette formule vous séduit, n’hésitez pas à contacter les conteurs résidant à proximité du lieu de la cérémonie pour leur faire part de votre intention.

Lire aussi : Organiser un enterrement civil : les temps forts importants

Deux cérémoniants laïques racontent leur parcours : Ariane Douguet (photo) et Pierre-Henri Thérond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter