6 chansons pour un enterrement après un suicide

6 chansons pour un enterrement suite à un suicide

Il peut être plus difficile de trouver les bons mots lors d’un hommage à une personne qui s’est suicidée. Quand cela s’avère impossible, la musique est une alternative qui permet d’exprimer ses émotions. Voici 6 chansons à diffuser lors d’un enterrement suite à un suicide pour apporter de la douceur et de l’apaisement lors de la cérémonie.

Deux chansons pour exprimer sa douleur suite à un suicide

Les absents ont toujours tort, de Louis Chedid

Tout passe, tout casse, tout lasse, tout s’efface
T’aurais pu attendre que ton heure vienne
Hier soir, t’es parti sans nous dire au revoir
Je suis sûr que t’as fait ça pour voir

Si ça nous ferait de la peine
Tout seuls, tout seuls, tu nous laisses tout seuls
Sans une explication,
Un mot griffonné sur une feuille, une raison

KO, groggy, tu nous laisses ici
Avec cette foule de questions
Auxquelles, jamais, jamais, je crois, on ne répond
Ainsi va la vie, ceux qui restent ont toujours raison

Ainsi va la mort, les absents ont toujours tort…
T’imagines pas le nombre de mots qu’il y’a
Pour dire que t’es plus là

De conjugaisons à l’imparfait, au Passé
Souvenirs, souvenir, t’es plus qu’un souvenir
Une photo dans un tiroir
Un mal au coeur qui ne veut pas mourir dans ma mémoire

Ainsi va la vie, ceux qui restent ont toujours raison
Ainsi va la mort, les absents ont toujours tort…

Tout passe, tout casse, tout lasse, tout s’efface
T’aurais pu attendre que ton heure vienne

Ainsi va la vie, ceux qui restent ont toujours raison
Ainsi va la mort, les absents ont toujours tort…

À lire : Chansons enterrement maman : des mots pour lui dire adieu 

Nos absents, de Grand Corps Malade

C’est pas vraiment des fantômes
Mais leur absence est tellement forte
Qu’elle crée en nous une présence
Qui nous rend faible ou nous supporte
C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque tangible
Car l’amour qu’on leur donnait est orphelin et cherche une cible

Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire
Mais d’autres ont disparu d’un seul coup, sans prévenir
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord
Car la mort a ses raisons que notre raison ignore

Alors on s’est regroupé d’un réconfort utopiste
À plusieurs on est plus fort mais on n’est pas moins triste
C’est seul qu’on fait son deuil, car on est seul quand on ressent
On apprivoise la douleur et la présence de nos absents

Nos absents sont toujours là, à l’esprit, dans nos souvenirs
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés
Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n’était

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou
En se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure

Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur

Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains
On décide du chemin, on regarde l’avenir entre nos mains
Et au cœur de l’action, dans nos victoires ou nos enfers
On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant
Je me suis bien renseigné, on n’en sortira pas vivant
Il faut apprendre à l’accepter pour essayer de vieillir heureux

[…]

Lire aussi : 4 conseils pour choisir la musique pour l’enterrement d’un proche défunt

Une chanson pour exprimer son incompréhension

Qu’est-ce qui t’a pris ? de Yves Jamait

Qu’est Ce Qui T’as Pris
Qu’est-ce qui t’es passé par la tête
Personne ici, ne sait
Mais tout le monde regrette

Qu’est-ce qu’on fait
Ou plutôt, qu’est-ce qu’on n’a pas fait
On sait qu’on sait
Qu’on sait qu’on le saura jamais
Alors on pleure
Et nos larmes dans ton silence

Gorgent nos cœurs
Palliant le vide et l’absence
Y’a ceux qui prient
Y’a ceux qui boivent
Dans les 2 cas, ça sert à rien
Mais nous, on s’mettra pas à genoux
Y’a ceux qui prient
Y’a ceux qui boivent
Comme nos larmes coulent le vin
Alors on boit tant qu’on est debout
Tout le monde est là
Tout l’monde est venu pour te voir
Personne n’y croit
Et pourtant c’est pas un bobarD
C’est du sanglot
Des phrases qu’on finit pas
Que faire des mots
Quand la douleur reste sans voix

Et puis ce cri
Qui hurle au fond de nos entrailles
La faucheuse qui
Nous foudre de sa froide féraille

Y’a ceux qui prient
Y’a ceux qui boivent
Dans les 2 cas, ça sert à rien
Mais nous, on s’mettra pas à genoux
Y’a ceux qui prient
Y’a ceux qui boivent
Comme nos larmes coulent le vin
Alors on boit tant qu’on est debout

[…]

Et elle résonne encore en moi
Cette voix qui part en éclat en éclat de rire et de joie
Et elle résonne encore en moi
La voix d’un homme droit

À lire : Les Soupirantes : elles chantent nos morts

Deux chansons pour évoquer sa peine lors d’un enterrement après un suicide

Mon totem, de Yves Jamait

J’ai souvent tutoyé la Lune
Dans mes errances de fortunes
Et laissé au hasard
La plus belle part

On dit que l’avenir n’appartient pas
À ceux qui se couchent le matin
Ou qui se lèvent tard
Foutu pour le fêtard

Serais-je plus heureux aujourd’hui
Si je n’avais pas dans la vie, laissé faire
Laissé faire

Cette vie qui battait de l’aile
Aurait-elle été bien plus belle
Si j’n’avais pas laissé
Le vent me porter

Mais j’ai suivi éperdument
La belle mélopée le touchant
Suivi à perdre haleine
Tellement de sirènes

Qu’a laissé dériver le radeau
Je me suis enfoncé dans les flots
Du mystère, du mystère

Tout, je garderais tout
Et referais sans peine
Ce chemin tortueux, qui me mène
À nous, je prends je garde tout

Les regrets et les peines
Les silences et les bleus, sans problème
Pour vous, qui êtes mon tout
Ma tribu mon totem, tout ce qui fait que j’aime

Chemin faisant le chemin se fait
Qu’on soit d’accord ou pas on s’y fait
Où bien on s’y fait pas
C’est selon c’est comme ça

Même s’il fallait revivre encore les
Hauts le coeur les hauts le corps
Qui secouent les amours, l’éternel retour
Et laisser le temps qui les malmènent
L’emporter sifflotant sa rengaine, délétère, délétère

Tout, je garderais tout
Et referais sans peine
Ce chemin tortueux, qui me mène
À nous, je prends je garde tout

[…]

Lire aussi : Quelle musique pour la messe d’un enterrement à l’église ?

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes


Trop tard, de Gérald de Palmas

J’ai fermé toutes les portes, éteint les lumières
Pensé à toi très fort , assis par terre
Et moi qui étais sûr que tu étais
Immortelle
Aujourd’hui c’est si dur,
Moi en bas toi au ciel

Trop tard pour te le dire ,tu es partie
Trop tard pour te l’écrire,
Tes yeux ne pourront
Plus jamais me lire

Mes souvenirs m’entraînent
Il y a si longtemps
Des regrets, de la peine,
J’en ai tellement
Tu m’as donné tes jours,
Tes nuits et ton amour
Protégé des mauvais moments
Et des gens autour

Mais c’est trop tard
pour te le dire ,tu es partie
Trop tard pour te l’écrire,
Tes yeux ne pourront
Plus jamais me lire
Et quand on devra t’ensevelir
Sur la pierre on pourra lire
Mais qui pourra lire

Trop tard pour te le dire, tu es partie
Trop tard pour te l’écrire,
Tes yeux ne pourront
Plus jamais me lire

[…]

Témoignage : J’ai accompagné ma fille dans sa dernière demeure en musique et en couleur

Une chanson pour un enterrement suite au suicide d’un enfant

Je vole, de Michel Sardou

Mes chers parents, je pars
Je vous aime mais je pars
Vous n’aurez plus d’enfant
Ce soir

Je ne m’enfuis pas je vole
Comprenez bien, je vole
Sans fumée, sans alcool
Je vole, je vole

Elle m’observait hier
Soucieuse, troublée, ma mère
Comme si elle le sentait
En fait elle se doutait, entendait

J’ai dit que j’étais bien
Tout à fait l’air serein
Elle a fait comme de rien
Et mon père démuni a souri

Ne pas se retourner
S’éloigner un peu plus
Il y a gare une autre gare
Et enfin l’Atlantique

Mes chers parents, je pars
Je vous aime mais je pars
Vous n’aurez plus d’enfant
Ce soir

Je ne m’enfuis pas je vole
Comprenez bien, je vole
Sans fumée, sans alcool
Je vole, je vole

J’me demande sur ma route
Si mes parents se doutent
Que mes larmes ont coulé
Mes promesses et l’envie d’avancer

Seulement croire en ma vie
Tout ce qui m’est promis
Pourquoi, où et comment
Dans ce train qui s’éloigne
Chaque instant

C’est bizarre cette cage
Qui me bloque la poitrine
Je ne peux plus respirer
Ça m’empêche de chanter

[…]

Lire aussi : 5 textes à lire lors d’une cérémonie d’obsèques après un suicide