Une boîte d’adieu pour aider les enfants à cheminer dans leur deuil

La boîte d'adieu pour aider les enfants dans un deuil, par Bonnie Jansen

Accompagner les enfants dans leur deuil

Ma fille de sept ans a été bouleversée par le décès de sa grand-mère. Elle a vécu l’enterrement comme une expérience déroutante, elle n’a pas compris tout ce qui se passait. Je voulais l’aider, par des livres, mais aucun ne faisait écho à notre histoire”, confie Bonnie Jansen. “J’ai donc décidé de créer quelque chose moi-même, pour lui permettre d’exprimer ses émotions.” C’est ainsi que cette institutrice hollandaise formée à la thérapie par le jeu, s’est mise à fabriquer sa toute première “boîte d’adieu” en bois, pour accompagner sa fille dans son deuil.

Une boîte d'adieu pour les enfants en deuil , une idée de Bonnie Jansen

J’ai peint une série de bonhommes en bois et d’objets miniatures pour que ma fille puisse rejouer les funérailles de sa grand-mère. Les figurines sont neutres, sans visage ni couleur de peau, pour que les enfants puissent projeter leur propre imaginaire dessus”, poursuit la créatrice.

Lire aussi : Faut-il emmener son enfant à un enterrement ?

Donner un espace d’expression à l’enfant

La "boîte d'adieu" pour les enfants en deuilLes enfants expriment plus facilement leurs émotions par le jeu que par des discussions formelles. Cela les aide à verbaliser leur ressenti et à se l’approprier en le mettant à distance. Bonnie Jansen a constaté les bienfaits de cette boîte d’adieu sur sa fille : “En rejouant plusieurs fois les funérailles de sa grand-mère, elle a mieux compris la mort de sa grand-mère et cela lui permis d’atténuer ses craintes”. L’idée est de laisser l’enfant prendre en main ce jouet, et l’inviter à jouer autant de fois qu’il le voudra et le temps qu’il veut. Pendant le jeu, un adulte peut lui poser des questions ouvertes, pour l’aider à s’ouvrir davantage sur ses émotions. De même, cette boîte peut aussi servir pour préparer l’enfant à un décès, comme l’explique Bonnie. “Une maman en phase terminale a acheté la boîte pour son fils de quatre ans afin de le préparer à son décès et à sa cérémonie funéraire. Ils ont peint le cercueil miniature et discuté de ce qu’il voulait pour l’enterrement ”.

Lire aussi : Comment parler de la mort à un enfant ? Les conseils d’Hélène Romano, psychologue.

Créer un rituel par le jeu

Pour inscrire le jeu dans un cadre précis, il est possible et même conseillé de lui donner une forme rituelle. Cela peut passer par le fait d’allumer une bougie au début et l’éteindre à la fin. Ce rituel offre un espace à l’enfant pour évoquer ses émotions liées au décès de son proche. Bonnie encourage également l’enfant à utiliser un dé à émotions sur lequel il choisit l’emoji qui exprime le mieux son ressenti avant et après le jeu. L’adulte présent peut aussi prendre une photo à la fin du jeu pour en reparler plus tard avec l’enfant.

A lire : Des kits Lego pour jouer des scènes d’enterrement ? C’est désormais possible !

Une initiative qui inspirera plus près de chez nous ? 

Depuis l’invention de la “boîte d’adieu” pour sa fille, Bonnie Jansen a réalisé 40 boîtes pour des familles, des enseignants, des thérapeutes, des directeurs de pompes funèbres ou encore des coachs. A ce jour, elle ne les fabrique qu’à la demande, et des livraisons à l’étranger sont possibles. À noter tout de même le prix de la boîte : 160 euros. Il ne reste plus qu’à espérer que cette boîte d’adieu fasse germer de nouvelles idées pour aider les enfants en deuil !

Pour commander une boîte, contacter Bonnie Jansen via son site internet.

Commentaires

  • Annie

    Magnifique ! J'adore cette boite d'adieu! Étant célébrante funéraire et pédagogue Waldorf, elle va totalement avec mes valeurs. Bravo! Quel bel outil!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires