Élise Petit, ritualiste : elle accompagne les passages de vie

28/11/2020Elodie Cerqueira2 min

ritualiste Elise Petit

@Célia Clébant

« J’exerce les rituels de passage depuis trois ans seulement mais j’ai l’impression que ça fait dix ans ! »Élise Petit, jeune femme de 36 ans, est ritualiste, en Loire-Atlantique, entre Nantes et Saint-Nazaire. Elle organise des cérémonies pour accompagner les « cycles de vie ». Ces « passages », comme elle les nomme, sont les grands moments marquants vécus par tout un chacun : anniversaire, naissance, union, décès…

Dotée d’une grande sensibilité et d’empathie, Élise propose des cérémonies personnalisées, notamment lors de funérailles, en fonction des attentes de chacun. « Les gens vont me raconter leur histoire. Nous en ressortons des valeurs, ce sur quoi ils se rejoignent… » Elle précise qu’une cérémonie peut comporter plusieurs rituels, des gestes souvent symboliques qui réunissent la famille. « Je crée des gestes rituels, une pratique qui fait intervenir le corps, l’esprit, le cœur, la symbolique. »

Ritualiste, elle imagine avec nous des gestes symboliques

Elle propose essentiellement des rites en lien avec la nature, en extérieur ou dans une salle pour ceux qui le souhaitent mais elle aime « sortir des cases, hors des carcans religieux et sociaux ». Elle peut ainsi les inviter à s’asseoir par terre tant qu’il s’agit « de ce que les gens ont envie de vivre. Trouver quelque chose relié au cœur, notamment pour les rituels liés au deuil périnatal ». Si ces moments sont difficiles, Élise se réjouit de pouvoir les aborder différemment, dans la joie plutôt que dans le chagrin. Elle constate un vrai soulagement de la part des personnes qui « s’accordent une certaine liberté sur le passage de la mort. Ce n’est pas juste une cérémonie d’enterrement. On accompagne son défunt afin de pouvoir continuer sa vie après ».

Lire aussi : planter un arbre pour des obsèques

L’envie de célébrer et de mettre du beau dans la vie des gens

Continuer à vivre malgré la douleur, c’est l’histoire de son parcours. Après des études d’histoire de l’art, elle est médiatrice culturelle pour une collectivité, responsables des publics. Mais il y a six ans, alors qu’elle apprend que son mari est gravement malade, sa vie bascule. Elle trouvera de l’aide auprès d’une thérapeute. « D’avoir reçu de l’aide pour mon passage de vie m’a permis de réaliser que je voulais transmettre cela. J’ai toujours été attirée par les célébrations et j’ai envie de célébrer, de mettre du beau dans la vie des gens. Cela m’apporte énormément de joie. » Elle s’est donc reconvertie pour devenir célébrante-ritualiste et depuis deux ans elle est thérapeute et prodigue des soins holistiques tout en accordant une place importante à l’éducation de ses deux petites filles. Le décès de sa grand-mère, il y a un an et demi, finira de la conforter dans sa nouvelle voie : « Ça été tellement joyeux de l’accompagner avec ma sœur, mes filles et ma maman… j’ai vraiment réalisé qu’on pouvait faire les choses autrement ! »

 

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires