Les frais funéraires des victimes de la Covid-19 remboursés aux États-Unis

Avec plus de 560 000 décès liés à la Covid-19, les États-Unis sont un des pays les plus touchés par la crise sanitaire. Perte d’emploi, réduction des revenus, blocage des crédits… La population se trouve confrontée à des difficultés économiques importantes. En vue de soutenir les habitants, le 17 mars dernier, la nouvelle administration Biden a proposé de couvrir les frais funéraires des victimes de la Covid-19.

Le remboursement des frais funéraires des victimes de la Covid-19

Cette campagne de remboursement des frais funéraires est mise en place par la Federal Emergency Management Agency, connue sous le nom de la FEMA. Une agence gouvernementale ayant pour vocation “d’aider les gens avant, pendant et après une catastrophe”.

Dans le cadre de la Covid-19, l’offre de remboursement des frais d’obsèques concerne toute personne majeure (hors étudiants étrangers ou individus titulaires d’un visa américain temporaire) ayant dû avancer des frais liés aux funérailles d’une personne décédée de la Covid-19 sur le sol américain.

Publicité
Artombal Monuments Funéraires Modernes


À combien s’élève le remboursement des obsèques des victimes de la Covid-19 ?

Pour demander l’examen de leur dossier, les américains doivent contacter la FEMA par téléphone. Une procédure censée durer une vingtaine de minutes, mais dont le délai s’allonge, du à la saturation des lignes téléphoniques dédiées. Ils peuvent ainsi prétendre à un remboursement allant jusqu’à 9 000 dollars pour l’organisation des funérailles d’un proche, et 35 000 dollars, s’ils ont dû financer les funérailles de plusieurs victimes.

Pour l’instant, la loi sur les crédits supplémentaires pour la réponse et l’aide aux victimes du coronavirus a investi la somme de 2 milliards de dollars pour soutenir la FEMA dans sa mission. Néanmoins, ne connaissant pas le nombre de décès liés à la Covid-19, pouvant encore survenir dans le futur, aucun plafond précis n’a encore été fixé par le gouvernement.

Une crise économique et sanitaire

Mais la crise de la Covid-19 ne concerne pas seulement les victimes du virus. Les proches survivants sont également de plus en plus considérés comme des victimes qu’il faudra prendre en charge médicalement et économiquement. On estime aujourd’hui que plus de 5 millions d’américains ont perdu un proche dans la crise de la Covid-19.

Selon Ashton Verdery, démographe à l’université de Pennsylvanie, pour chaque victime de la  Covid-19, neuf proches sont considérés comme fortement impactés, et « jusqu’à dix fois plus » si l’on prend en compte les autres membres de la famille et les amis. La perte d’un proche est une expérience particulièrement traumatisante, pouvant s’illustrer par le développement de troubles comme la dépression, l’anxiété, l’augmentation de la pression artérielle, la dépendance à la drogue et l’alcool, ou des décès précoces.

Des conséquences sanitaires et psychologiques d’autant plus dramatiques dans un pays où les aides financières ou le remboursement des frais de santé sont quasiment inexistants.

Ainsi, même si des organismes comme la FEMA se déclarent «déterminés à aider à soulager une partie du stress et du fardeau financier causés par le virus », en proposant par exemple des services de soutien psychologique par téléphone, c’est bien à une crise sanitaire, psychologique, économique et sociale d’un nouveau genre que les autorités américaines devront affronter après la pandémie de la Covid-19.
Lire aussi

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires