Enterrer son chien ou son chat, combien ça coûte ?

Encadrement des familles, organisation des obsèques… ces nouveaux services de pompes funèbres animalières prennent tout en charge pour les funérailles de nos chiens et chats.
A quel prix enterrer ou incinérer son animal de compagnie ?Crédit: Jacob Van Blarcom sur Unsplash

Perdre un animal qui a partagé sa vie pendants seize ans représente une vraie perte. Les familles sont de plus en plus nombreuses à vouloir ritualiser le décès de leur compagnon en choisissant de crématiser ou d’enterrer leur chien ou leur chat. Pour les aider à surmonter ce cap difficile, des pompes funèbres se sont spécialisées dans les obsèques animalières. Avec 63 millions d’animaux de compagnie en France et près d’un ménage sur deux qui en possède au moins un, l’offre se diversifie.

600 euros dépensées pour incinérer son chien

Animemoire et Esthima font partie de cette nouvelle génération de pompes funèbres. Elles offrent un service sur-mesure pour l’enterrement ou l’incinération de votre animal de compagnie.

«J’ai décidé de créer cette entreprise suite au décès de mon chat. À l’époque, j’étais perdu et je ne connaissais pas les options possibles. J’ai donc laissé mon vétérinaire s’en occuper. Je pense que mon chat est parti en incinération collective. Je ne sais pas si j’aurais fait autrement, mais j’aurais aimé avoir le choix», explique Cédric Malin, fondateur d’Animemoire.

Les familles optent en grande majorité (80%) pour des incinérations individuelles, ce qui leur permet de repartir avec les cendres de leur animal défunt. Et quand on aime, on ne compte pas ! Si une incinération seule coûte 135 euros, en fonction du choix de l’urne, les familles dépensent parfois jusqu’à 600 euros. Esthima accompagne les familles endeuillées depuis plus de 25 ans au moment de cette douloureuse épreuve. « L’histoire entre une famille et son animal a été unique, nous lui permettons d’entretenir ce souvenir de la manière la plus personnalisée qui soit« , précise Delphine Petit, responsable de la communication. Il est ainsi possible d’accompagner son animal au crématorium pour un moment de recueillement avant la crémation. Une dernière caresse, un baiser parfois ou tout simplement le besoin d’être là, « jusqu’au bout » au côté de ce compagnon qui a tant donné. Dans ce cas, le service de Crémation Privée permet de se recueillir et d’être présent au moment de la crémation puis de récupérer les cendres dans l’urne funéraire de son choix. Certains ressentent le besoin de conserver un souvenir précieux de leur compagnon à quatre pattes. Il est possible par exemple de choisir une urne funéraire pour animaux.

Peut-on enterrer son chien ou son chat dans son jardin ? 

Au décès de son chien ou chat, plusieurs possibilités s’offrent au maître. Si laisser le corps au vétérinaire demeure une idée trop douloureuse et passer par un service de pompe funèbre animalière trop coûteux, enterrer son chien ou chat dans son jardin est une possibilité.

Mais un règlement s’impose. Le corps doit être enfoui à plus de  35 mètres d’une habitation ou d’un point d’eau et à au moins un mètre de profondeur et l’animal ne doit pas peser plus de 40 kg. Au-delà de ce poids, le propriétaire doit faire appel à l’équarrissage ou recourir à l’incinération.

Le corps peut être posé directement en terre, mais les propriétaires sont libres de l’envelopper dans un linge, une boîte en carton, ou un cercueil s’ils le souhaitent. En revanche,  les sacs plastiques sont interdits. Les prix des cercueils en cartons biodégradables varient de 10 à 60 euros en fonction de la taille. Quant aux modèles en bois, ils peuvent grimper jusqu’à 600 euros.

Pour celui qui souhaite enterrer son chien ou son chat mais qui ne possède pas de jardin assez grand, il existe des cimetières animaliers, semblables en tout point à nos cimetières sauf que ceux-ci sont spécialement dédiés aux animaux. L’association 30 millions d’amis en répertorie une quarantaine à travers la France. La concession coûte en général 100 euros à l’année, avec une dizaine d’euros de taxe d’inhumation. Plusieurs animaux peuvent la partager. Pour ceux qui le souhaitent, la construction d’un caveau coûte aux environs de mille euros. Il est également possible d’ornementer  la sépulture avec de la marbrerie ou une plaque commémorative avec la photo de son fidèle compagnon. Des pompes funèbres proposent même d’entretenir la concession pour 200 euros par an.

A lire aussi: Comment je vis mon deuil après la perte de mon chat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter