Ecrire son autobiographie, méthodes et astuces

Lorsque vient l'automne d'une existence, certains d'entre nous éprouvent le besoin de se raconter, de transmettre et partager ce qu'ils ont vécu. Loin d'être une simple affaire d'inspiration, la rédaction d'une autobiographie nécessite précision et méthode.
ecrire-autobiographieCrédits : Joanna Kosinska/Unsplash

Une longue vie rime souvent avec une vie riche d’événements, de rencontres et d’épreuves. Mais comment transmettre à ses proches ou ses lecteurs l’essentiel sans dénaturer la réalité de l’histoire ? Rien n’est moins évident, tant notre mémoire peut sélectionner à l’envi certains épisodes au détriment d’autres. Pour bien débuter, il convient de déterminer les principales étapes de votre vie. Une sorte de sommaire de votre futur livre. Commencez invariablement par une chronologie la plus exhaustive possible. Identifiez, dans cette liste, les éléments les plus beaux, les plus étonnants, les plus émouvants. Votre autobiographie n’en sera que plus riche. Identifiez, ensuite, les personnages principaux de votre récit. Un conseil, restez toujours franc dans votre propos et employez la première personne du singulier. Cette autobiographie, c’est votre histoire.

Des conseils pour bien la rédiger

Commencez cette deuxième phase par l’élaboration d’une intrigue. Entièrement dédiée à une problématique, une quête de sens, un projet que vous avez poursuivi toute votre vie, elle permettra de tenir en haleine vos lecteurs. Ordonnez le récit de votre autobiographie en y insérant des rebondissements. Une narration plate et morne aurait tôt fait de lasser les plus courageux lecteurs. Après avoir sélectionné le point de départ de votre histoire, prenez soin d’articuler les thèmes autour des événements clefs de votre vie. La chronologie de départ devrait vous y aider. Enfin, prenez du recul pour analyser le texte, livrer vos impression et insérer dans les chapitres des sentiments que vous avez nourris durant votre expérience.

Ecoutez Valeria Milewski, biographe hospitalière : elle recueille la parole des personnes en fin de vie. 

Soignez les détails de votre autobiographie

Après la rédaction, laissez reposer le texte quelques temps. Vous reviendrez vers lui avec un œil neuf, prêt à décortiquer les défauts et à détecter la moindre erreur. Soyez le langage en évitant les formules trop familières écrites dans la fièvre de l’inspiration. Partagez votre autobiographie avec des personnes de confiance pour un avis supplémentaire et réorganisez, au besoin, les chapitres en cas d’incohérence. Recommandation amicale, faites appel à un professionnel de la relecture qui saura vous aiguiller sur des aspects jusqu’ici restés dans l’ombre. Enfin, choisissez votre titre. C’est l’ultime étape, car elle est la conclusion du chemin parcouru, dans la vie comme sur l’écran de votre ordinateur.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter