Certaines fonctions de cerveaux de cochons réactivées après leur mort !

Des chercheurs américains ont réussi à restaurer la circulation cérébrale et les fonctions cellulaires de cochons quelques heures après leur mort. Découverte qui pourrait peut être aider, à l'avenir, les personnes victimes d'AVC.
experience mort cerebrale@_louisreed on Unsplash

Totalement flippant et passionnant ! Au cours d’une expérience sur la mort cérébrale, des scientifiques américains ont réussi à rétablir la circulation et l’activité cellulaire dans le cerveau de porcs, morts en abattoir quatre heures auparavant. Attention cela ne signifie pas qu’ils ont ressuscité les bêtes !

Une circulation cérébrale et des fonctions cellulaires réactivées

« Nous n’avons à aucun moment observé le type d’activité électrique associée à la perception ou à la conscience », a déclaré Zvonimir Vrselja, chercheur associé en neuroscience. « Cliniquement parlant, il ne s’agit pas d’un cerveau vivant, mais d’un cerveau actif sur le plan cellulaire. » Coupés de l’oxygène et du sang, l’activité électrique et les signes de conscience du cerveau disparaissent en quelques secondes. Les réserves d’énergie s’épuisent en quelques minutes. Ensuite, selon les connaissances actuelles, une cascade de molécules mortelles est activée, ce qui entraîne une dégénérescence généralisée et irréversible. Pour voir si cela l’était vraiment, les chercheurs ont fait circuler dans le système vasculaire du porc une solution qu’ils ont développée spécialement pour préserver les tissus cérébraux en utilisant un système appelé BrainEx. Ils ont découvert que l’intégrité des neurones était préservée et que certaines fonctionnalités étaient restaurées !

Les conséquences de cette expérience sur la mort cérébrale pour l’avenir

A ce jour, les chercheurs ont déclaré qu’il n’était pas sûrs de pouvoir recréer cette expérience sur un cerveau humain récemment décédé.

Bien que cette découverte n’ait aucune application médicale immédiate, elle pourrait peut-être un jour aider les médecins à trouver des moyens pour sauver la fonction cérébrale chez les patients ayant subi un AVC ou à tester l’efficacité de nouveaux traitements visant la récupération cellulaire après une blessure. Enthousiasmant !

A lire : EMI : ces témoignages qui bousculent les scientifiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter