Des pompes funèbres écologiques ouvrent à Rouen

agence-bio-funeraire-rouen

Des pompes funèbres estampillées écologiques

Et si rites funéraires et développement durable n’étaient pas incompatibles ? Mourir en limitant notre impact sur la planète, c’est la proposition de Bio funéraire, une toute nouvelle enseigne de pompes funèbres écologique, qui a vu le jour à Rouen, à deux pas de l’hôtel de ville. Aux commandes de cette agence nouvelle génération, Cyril et Amandine Silvestri, un couple de trentenaires, motivé pour faire bouger les lignes du secteur. Chez Bio Funéraire, les cercueils proposés sont tous made in France et conçus à partir de bois non traité, brut ou non verni. Rayon fleurs, le choix est limité aux bouquets naturels et aux fleurs séchées fabriquées par des artisans locaux, et tous les papiers utilisés, du faire-part au registre de condoléances, sont des papiers recyclés.

Deux corbillards électriques

Pour poursuivre leurs démarches, le couple a commandé deux corbillards électriques. “Ils ont l’avantage d’être moins polluants, et sont aussi plus silencieux. Or, le silence est précieux lors d’un cortège au cimetière”, souligne Cyril Sylvestri, qui a travaillé trois ans dans un groupe français de pompes funèbres avant de se lancer à son compte. Le projet de Bio Funéraire répond à une tendance actuelle. De plus en plus de français souhaitent tisser leur fibre écologique jusqu’au dernier repos (consulter notre dossier : enterrement écologique, mode d’emploi) et certaines entreprises pompes funèbres s’efforcent de les satisfaire.

Des choix éco-responsables en préparant ses obsèques

Plantation d’un arbre après chaque obsèques pour reboiser nos forêts, cercueils en bois durable, vente d’urnes biodégradables… Sandra Rolland, consultante funéraire s’est même spécialisée sur le sujet des obsèques durables. Elle accompagne les vivants qui souhaitent anticiper leurs obsèques à faire les choix les plus éco-responsables. Elle sensibilise, par exemple, ses clients à l’impact des soins de thanatopraxie qui consistent à “injecter un produit à base de formol, un produit toxique qui se répand ensuite dans les nappes phréatiques et dans l’air”. Un mouvement vert est en route dans le funéraire.

 

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires