À la vie, à la mort

Eric Le Braz

À la vie, à la mort, c’est surtout une histoire de vie. Dans cette première saison, elle retrace celle de Goucem à travers les paroles de sa meilleure amie Nathalie.  De sa fuite d’Algérie en pleine guerre civile a son installation dans les quartiers manouches de Bordeaux, on découvre une existence hors du commun. Et surtout une femme volontaire, curieuse des autres, qui a décidé de rester positive quelle que soit les embûches. Une belle leçon de vie !

 

 

Pourquoi Happy End a aimé

Aborder le sujet de la mort à travers un podcast qui raconte l’existence d’un défunt, en voilà une jolie idée. Elle est signée Eric Le Braz, journaliste. Ce premier témoignage de Nathalie est le plus beau des hommages et un précieux témoignage d’amitié.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. En cliquant sur "Laisser un commentaire", vous confirmez avoir lu notre Politique de confidentialité.

*Champs obligatoires

Recevez la newsletter de Happy End