Jeanne Garnier : une maison de soins palliatifs pleine de vie

Soins palliatifs Jeanne Garnier@Rod Long on Unsplash

« Avant d’être un lieu de mort, Jeanne Garnier est un lieu où l’on prend soin des vivants », c’est ainsi que la réalisatrice Marie Guyot décrit la maison Jeanne Garnier, centre de soins palliatifs du 15ème arrondissement de Paris, créé en 1971. Dans son documentaire diffusé toute la semaine sur France 5, elle nous plonge dans le quotidien des malades, des personnes âgées et de leurs familles. C’est dans cet endroit que sa mère, atteinte d’un cancer des ovaires, a passé les quinze derniers jours de son existence en février dernier.

« Un jour, on est passé devant le bâtiment et elle m’a glissé qu’elle voulait séjourner dans cet endroit quand les traitements ne seraient plus possible. Ça a été une chance pour elle comme pour nous car nous avons été extrêmement bien accompagnés ».

Dans ce centre de soins palliatifs, pas d’horaires de visites strictes, ni de repas imposés… Les familles, enfants et petits-enfants compris, peuvent rester autant qu’ils veulent près de leurs proches. Une salle leur est même dédiée. Les soignants et les bénévoles, au nombre de cent (à raison d’une après-midi de présence par semaine) sont à l’écoute des besoins et des désirs de chacun.

« Si tu as envie d’aller fumer une clope ou que tu rêves d’aller manger une entrecôte dans le restaurant d’en face, un bénévole t’y emmènera », explique la réalisatrice.

Une grande disponibilité, des médecins qui n’hésitent pas à te prendre la main, des ateliers d’art thérapie, des massages… Le malade est au cœur des soins, médicaux comme humains. « Aujourd’hui, si tu n’es pas rentable, tu ne sers à rien. Ici, c’est l’inverse, tu vas mourir mais on te donne tout. On fait tout pour t’accompagner jusqu’au bout ». Avec délicatesse et respect. Même quand le dernier souffle a été rendu, on offre aux familles le temps précieux du recueillement dans la chambre du défunt. Les proches absents peuvent venir lui dire au revoir et une cérémonie peut être organisée dans la chambre, quel que soit son appartenance religieuse. Des instants précieux, d’une grande aide pour ceux qui restent.

Accompagner la vie jusqu’au bout, In Vivo, diffusé du 3 au 7 décembre 2018, sur France 5, dans le Magazine de la santé.

A lire aussi : Mais que fait une fée en service de soins palliatifs  ? Et comment la musique et les chants peuvent apaiser les derniers moments  de vie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut

Inscrivez-vous à notre newsletter



[recaptcha]