Cercueil : comment le choisir ?

Suite au décès d’un proche, l’organisation des obsèques est une étape à laquelle il faut faire face rapidement. Happy End vous explique ce qu’il faut savoir avant de faire le choix d’un cercueil.

Quel cercueil choisir ?

Vous pouvez vous inspirer de ce qu’aimait votre proche décédé(e). Etait-il (ou elle) plus sensible aux bois durs comme le chêne, le hêtre, le frêne, le noyer ? ou aux bois tendres comme le pin, l’acajou, le peuplier ?… Aimait-il les formes simples ou plus travaillées ? En France, on trouve 3 formes de cercueils principalement : le parisien (de forme hexagonale avec un dessus plat, le lyonnais (un quadrilatère au couvercle bombé), le tombeau plus travaillé.

C’est important de se fixer un prix maximum pour le cercueil afin de ne pas avoir de regret ensuite au moment de payer la facture. L’écart de prix est très important d’un cercueil à l’autre, selon les agences la gamme de prix s’étend de 300 à 3000 €.

Plusieurs agences de pompes funèbres proposent aussi des cercueils en carton, personnalisés (par exemple avec des photos de fleurs ou des dessins de bateaux) ou personnalisables (on peut peindre dessus, dessiner ou écrire des messages au moment de la cérémonie).

Quel modèle choisir pour une crémation ?

Si le défunt a choisi une crémation, on peut choisir un cercueil dont l’épaisseur est de 18 mm (contre 22 mm pour une inhumation) et on va privilégier un bois à crémation rapide (le pin par exemple). Néanmoins le choix d’un cercueil haut de gamme reste possible. Le cercueil reste un symbole important, et il est visible lors de la cérémonie. Il faut qu’il corresponde à la personnalité de votre proche et à vos goûts. Les pompes funèbres pourront vous renseigner sur les possibilités et les gammes de cercueils qu’elles proposent.

Où trouver un cercueil en carton ?

Plusieurs agences de pompes funèbres proposent ce type de cercueil en carton pour la crémation ou une inhumation dans un cimetière écologique. Si votre choix se porte vers une crémation, il est important de vérifier auprès d’elles, que le crématorium de votre région accepte les cercueils en cartonUne quarantaine de crématoriums les refusent encore malgré le certificat d’agrément obtenu pour ce nouveau type de cercueil. D’autres vous imposent des horaires particulières pour la crémation d’un cercueil en carton ou vous font payer une taxe allant de 150 à 200 euros, en justifiant que cela occasionne l’encrassement des fours ou un temps plus long de combustion. En cas de refus du crématorium, contactez votre préfecture ou la DGCCRF.

Recevez la newsletter de Happy End